dimanche 6 avril 2014

Les Larmes Rouges #1 - Réminiscences [ Georgia Caldera ]










GENRE : Fantastique
ÉDITION : J'ai lu
NOMBRE DE PAGES : 768
PARUTION : 14 septembre 2013
LANGUE D'ORIGINE : Français








Originaire de Touraine, c’est après plusieurs années d’études en art, puis l’obtention d’un master II en art-thérapie à l’université de médecine de Tours, que Georgia Caldera décide de poser son pinceau pour prendre la plume. Auteur et illustratrice, ses influences ne sont autres qu’Edgar Allan Poe , Bram Stoker, Anne Rice1, Sheridan Le Fanu, ou la série TV Buffy contre les vampires.
Ainsi, c’est dans les univers sombres et fantastiques que Georgia Caldera s’est épanouie. Son premier roman, le tome 1 de la saga Les Larmes rouges, intitulé "Réminiscences", d’abord paru aux éditions du Chat Noir, reçoit le prix Merlin en 2012. 








"« Le temps n’est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité. "





 Ce roman est digne des plus grands auteurs du genre "vampirique". On sent beaucoup l'influence de Bram Stoker et Anne Rice dans ce premier tome, qui sont les auteurs favoris de cette auteure.
Nous pénétrons donc d'emblée dans un monde assez sombre avec l'esprit torturé de la jeune Cornélia. L'héroïne qui perd sa meilleure amie et cherche une quelconque preuve d'amour de son père. Après sa tentative de suicide ratée, Cornélia subit de plus en plus d'hallucination. Dès ce moment, nous ne savons pas s'il s'agit de la réalité ou un signe de folie de sa part.
Elle trouvera refuge dans l'ancienne maison de son père, pour se reposer. Seulement, un étrange individu qui vit dans le château de ce petit village, vient troubler sa tranquillité. Ce châtelain est Henri, l'homme qui l'a sauvée quand elle a voulu se tuer. Ce dernier va lui apporter un soutien auquel la jeune fille ne s'y attendait pas.
Tout au long du tome, nous plongeons donc dans les souvenirs lointain de Cornélia, qui a de nombreux dons cachés. C'est petit à petit qu'elle va apprendre la vérité sur elle-même.
Le scénario est vraiment très bien tissé, petit à petit, certes avec pas autant de suspens que je l'aurais souhaité. Le petit point négatif de ce roman est sans nul doute, l'héroïne elle-même. Elle est si naïve et par moment agaçante, elle connaît une certaine  réalité et fait pourtant des reproches qui ne changent pas de son ancienne elle. Certes, c'est peut-être ce que l'auteure a voulu montrer en elle, mais cela avait tendance à m'agacer. Un  personnage qui en vaille la peine est certainement Henri lui-même. Un personnage en souffrance constante par le rejet qu'il a subi dans le passé. Malgré les changements de Cornélia, il reste méfiant vis à vis de ce que cette dernière vient lui offrir. Il ne renie pas pour autant sa véritable nature, il l'assume totalement ! (contrairement à certains personnages de romans vampiriques d'aujourd'hui). Parfois, on aperçoit ce côté cruel et il l'utilise comme une arme puissante.
Ce fut donc un délice pour moi de voir ce personnage (et bien d'autres vampires du genre) qui ne renie pas qu'un vampire est une créature sombre, voir malfaisante. Je conseille vraiment ce livre à tous ceux qui ont apprécié "Dracula" ou même "les chroniques de vampires", car cette auteure n'a rien à leur envier ! C'est avec un immense plaisir que je me pencherai sur le tome 2 "Déliquescence" sorti il y a quelques jours. 




GLOBALE : 8 / 10
ÉCRITURE :  9 / 10
SCENARIO : 8 /10
PERSONNAGES : 7 / 10
SUSPENS :  7 / 10





COUP DE CŒUR !