dimanche 4 janvier 2015

Charley Davidson #6 - Au bord de la sixième tombe









GENRE : Urban Fantasy
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Bit- Lit
NOMBRES DE PAGES : 429
PUBLIE LE : 20 mai 2014
DATE DE L’ÉDITION : 5 décembre 2014
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Darynda Jones

TRADUCTION : Isabelle Vadori
TITRE ORIGINAL : Sixth grave on the Edge



 CHRONIQUE PRECEDENTE

http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/08/charley-davidson-5-cinquieme-tombe-au.html












VOUS SAVEZ , CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C'EST MOI.

" La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Je ne suis pas comme la plupart des filles. Il est le fils unique du diable et moi une faucheuse en formation accro au café. Ce qui devrait nous rendre incompatibles. Et même ennemis. Mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont j’ai jamais rêvé. Et je suis aussi détective privée. Alors quand un fichier du FBI concernant l’enfance de Reyes me tombe entre les mains… je sais que je ne devrais pas l’ouvrir. Sauf que je ne peux pas m’en empêcher. Et ça, c’est une très mauvaise idée !"





Voici donc le sixième tome de la saga « Charley Davidson », comme toujours je suis fan de cette série qui est toujours bourré d’action. Darynda Jones arrive toujours à introduire divers enquêtes de police ,mais aussi surnaturelles.
Dans « Au bord de la sixième tombe », nous restons donc dans la continuité du 5ème tome. Tout d’abord, Charley enquête sur l’enlèvement de Reyes que l’agent Carson lui avait demandé. Seulement ce que notre détective préférée découvre la déconcerte quelque peu, non seulement parce que Reyes découvre (et sait dès le début) quel est le sujet de son enquête. Il lui révèle alors la vérité qui encore une fois ajoute une once de malheur à son prince charmant. Qui sont donc réellement les parents de Reyes finalement ?
Ensuite, Charley tente d’apprendre un peu plus sur son colocataire fantomatique M.Wong. Elle interroge donc Duff, mais aussi Ange et bien d’autres personnes capables de voir le surnaturel. Les réponses qu’elle en obtient sont évidemment intéressantes. M.Wong serait donc plus qu’un esprit errant avec des pouvoirs ? Là encore, la réponse n’est pas pour ce tome et reste flou.
Ensuite, il y a la fameuse enquête surnaturelle concernant un certain M.Joyce qui aurait vendu son âme au diable. On retrouve alors le fameux humour de notre héroïne quand elle reçoit ce client particulier :

" Il tourna la casquette dans ses mains avant de me clouer sur place du regard, de prendre une profonde inspiration et de lâcher :
- J’ai vendu mon âme au diable et j’ai besoin de que vous la récupériez pour moi.
C’était une première.
Je clignai plusieurs fois des yeux, pris une lente gorgée, puis demandai :
- Vous en avez obtenu un bon prix ?
- Pardon ? demanda-t-il, surpris par ma réaction.
"

Cette enquête mènera Charley tout droit vers un démon surnommé le « Dealer ». Mais est-il un ami ou un ennemi ? Mais grâce à ses conseils et ceux d’Ange, Charley voit alors ses pouvoirs se développer de nouveau. Elle est désormais capable de faire le tri dans les âmes avant leur mort, en les marquant. D’après le Dealer, elle est capable de bien plus de choses et tout le monde semble étonné qu’elle soit si en retard dans ce domaine.
Autre point essentiel, c’est la menace que Charley reçoit dans son appartement, un flingue sur la tempe. Elle se doit de retrouver une certaine femme, si elle ne veut pas qu’un de ses amis meurt. Oui mais lequel ? A ce niveau-ci, j’ai deviné immédiatement de qui il s’agissait… En même temps, les indices dans le récit sont trop voyants. Charley se retrouve donc plongé dans une sorte d’affaire de mafia, elle va donc aider l’homme accusé de meurtre pour qu’il puisse quitter les mafieux sans incidents.
L’enquête suivante concerne une certaine petite fille qu’elle retrouve morte sur un téléphérique quand elle part chercher Amber, la fille de Cookie et Quentin, le sourd-muet. Là encore, les pouvoirs de Charley semble augmenter, car elle arrive à faire passer la petite fille de l’autre côté sans son autorisation. A ce moment-ci, elle a également le Capitaine Eckert, de l’APD qui apparemment enquête sur elle. Les raisons de cette enquête sont obscures, mais on comprend vite qu’il compte la faire chanter…
Après, il y a les détails concernant les prophéties dont Garett et le Dealer s’occupent vers la fin du roman. D’ailleurs, terminer le roman sur une révélation pareille est vraiment très, très cruelle ! Dire qu’il va falloir attendre un moment pour avoir la suite me rend vraiment très triste ! Je suis devenue complètement accro !
Charley ne change pas dans ce tome-ci, toujours égale à elle-même. Elle a des doutes concernant le fameux voyage de son père, qui ici reste vague également. Sa relation avec Reyes Farrow prend également une nouvelle dimension, suite à la question qu’il a posée sur ce fameux post-it. Et on peut dire que la fin du roman, marquera effectivement encore un nouveau tournant pour le couple !
On retrouve aussi Cookie qui tente de séduire de nouveau l’oncle Bob, suite à un plan ingénieux de Charley… ou pas.
Je pense que nombre d’entre vous, retiendra la scène cocasse de Charley dans la salle de bain et son dentifrice, et dont un Reyes nu entre dans l’appartement pour sauver sa belle, hors il y a la présence de Cookie et de la jeune Amber… :

« Avant que j’aie le temps de me reprendre, la porte de ma salle de bains s’ouvrit à la volée et Reyes apparut dans l’encadrement. Il était essoufflé, et l’inquiétude s’échappait de lui en vagues brûlantes.
- Sainte marie mère de Dieu ! s’exclama Cookie en portant des mains gantées de plastique jaune à sa bouche.
Ce fut à cet instant précis que je remarquai que Reyes était aussi nu que le type tout nu qui squattait ma Jeep. Et il était mouillé. Très, très mouillé.
Reyes se retourna vers une Cookie bouche bée.
- Oups, dis-je en me rendant compte de ce que j’avais provoqué.
Je l’avais pratiquement invoqué avec mes cris d’agonie.
Il se tenait immobile, beau comme un dieu descendu sur Terre, n’essayant même pas de couvrir son service trois pièces, et dit :
- J’étais sous la douche.
- Comment va George ? Demandai-je, mais, avant qu’il ne puisse répondre, nous nous tournâmes tous en même temps vers la princesse de conte de fées qui se tenait derrière sa mère.
 »

Je n’ai pu m’empêcher de rire au moins pendant cinq minutes ! L’humour dont fait preuve l’auteure me fascine toujours autant, cela fait du bien de rire autant dans une série d'Urban Fantasy, vraiment. Comme toujours son style d’écriture est bien, même si la scène de sexe entre Charley et Reyes en pleine rue et sur une voiture fait à peine clichée des romans à l’eau de rose digne des arlequins ! J’étais vraiment déçue sur ce coup-là, mais ce n’est qu’un détail, car la qualité totale du roman est comme d’habitude fantastique. Je dois même dire qu’elle devient même meilleure ! J’ai hâte de pouvoir lire le tome 7, même si nous allons devoir attendre un bon moment avant de l’avoir entre nos mains.
Je reprends une des fameuses citations des débuts de chapitres qui sont parfois totalement vrais !

« Le chemin le plus court pour toucher le cœur d’un homme, c’est de faire un trou dans sa cage thoracique »






GLOBALE : 9 / 10
ECRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 9 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 8 / 10
HUMOUR : 10 / 10



COUP DE CŒUR !