samedi 31 décembre 2016

Big Challenge Livraddict 2017




http://www.livraddict.com/blog/wp-content/uploads/2016/12/464503Bigchallenge.png 

C'est quoi le Big Challenge Livraddict ?
Grâce à Bibliomania, nous pouvons découvrir les 100 livres préférés des Livraddictiens. Toute l'année, les membres de notre communauté notent les livres qu'ils découvrent. En fin d'année, nous voyons quel est le top 100. Le but de ce challenge est de lire un maximum de livres de cette sélection de 100 titres (liste arrêtée au 15.12.2016) entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017 !

Pour aider les habitués à faire leur sélection, les nouveautés de ce top ont été mises en gras. La communauté grandit, le top évolue donc également !



Comment se déroule le challenge ?

Vous déterminez le nombre de livres que vous désirez lire dans la liste. Une fois votre objectif atteint, vous pouvez choisir d'en lire plus que prévu. Le but est de ne pas en lire moins ! Il n'est pas nécessaire de préciser les titres de livres que vous allez lire, juste le nombre !
Pour les sagas, vous pouvez lire n'importe quel tome mais la saga ne compte que pour un livre. Si vous lisez deux tomes d'Hunger Games par exemple, il ne comptera que pour 1 dans ce challenge vu qu'ils ne représentent qu'une série.
Une fois qu'un livre est lu, notez-le comme « lu » dans Bibliomania. Les blogueurs peuvent également comme l'année dernière nous parler de leur progression et laisser le lien vers leurs chroniques de blog sur ce sujet (étape facultative).


Comment s'inscrire ?
Répondez à ce sujet pour nous faire part de votre participation en indiquant le nombre de livres que vous avez décidé de lire ainsi que le lien de l'article  de présentation (facultatif) de ce challenge sur votre blog si vous en avez un. Le challenge est également ouvert aux non-blogueurs. Précisez-nous alors si vous désirez présenter votre big challenge sur le blog Livraddict 






 (mes livres choisis sont en mauve)

LISTE


1    La BD est Charlie de Collectif   
2    La déclaration universelle des droits de l'homme illustrée de Collectif   
3    Série  -  Red rising Morning Star de Pierce Brown
4    Série  -  Le Pacte des Marchombres de Pierre Bottero   
5    Les Enfants des autres de Torey L. Hayden
6    Au travers des mots de Camille Thomas   
7    Série  -   Le carnet de Théo de Eléonore Cannone   
8    Le chant du rossignol de Kristin Hannah
9    Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck   
10    Résilience de Julia M. Tean
11    Un livre de Hervé Tullet
12    Eux, c'est nous de Daniel Pennac, Jessie Magana, Carole Saturno et Serge Bloch
13    Série  - L'effet papillon de Lily Haime   
14    Série  - Sailor Moon de Naoko Takeuchi   
15    Série  - La Passe-miroir de Christelle Dabos   
16    Série  - Black Butler de Yana Toboso
17    Série  - One Piece de Eiichiro Oda   
18    Alice au Pays des Merveilles (Lacombe) de Benjamin Lacombe et Lewis Carroll   
19    Yôsei : Dans le secret des fées de Shiitake et Alice Brière-Haquet
20    La belle et la bête de Walt Disney Company   
21    Madame Le Lapin Blanc de Gilles Bachelet   
22    La Grande Épopée de Picsou de Don Rosa   
23    Contes de la rue Broca de Pierre Gripari   
24    Série  -  Yotsuba de Kiyohiko Azuma   
25    Série  -  Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger   
26    Season song de Jacinthe Nitouche et Fleur Hana   
27    Culottées de Pénélope Bagieu
28    Série  -  La Dernière terre de Magali Villeneuve   
29    Série  -  La Guerre des Clans, hors-série de Erin Hunter   
30    Damoclès de Fatou Ndong
31   C'est un livre de Lane Smith
32    Le chat qui avait peur des ombres de Xavier Collette et Rozenn Illiano
33    Au péril de te perdre de Angélique Daniel   
34    Série  -  Card Captor Sakura de Clamp
35    Le parrain de Mario Puzo
36    Série  -  Le Cercle des immortels  de Sherrilyn Kenyon   
37    Série  -  Gaston (1e série) André Franquin   
38    Série  -  Mara Dyer de Michelle Hodkin   
39    Série  -  Pandora Hearts de Jun Mochizuki
40    Série  -  Psi-changeling de Nalini Singh   
41    Série  -  Entre Chiens et Loups de Malorie Blackman   
42    Série  -  Harry Potter de J.K. Rowling   
43    Série  -  Fullmetal Alchemist de Hiromu Arakawa   
44    Série  -  Les Mondes d'Ewilan de Pierre Bottero
45    Série  -  L'Arche des ombres, tome 1 / Les Aventuriers de la mer de Robin Hobb   
46    Série  -  Chroniques lunaires de Marissa Meyer   
47    Série  -  Nana de Ai Yazawa   
48    Les Fantastiques Livres Volants de Morris Lessmore de William Joyce   
49    Série  -  Yoko Tsuno de Roger Leloup   
50    Série  -  Lux  de Jennifer L. Armentrout
51    Série  -  The Generations de Scott Sigler   
52    Vous n'aurez pas ma haine de Antoine Leiris   
53    Série  -  Broadway Limited de Malika Ferdjoukh   
54    Série  -  Freaks' Squeele Funérailles de Florent Maudoux
55    Série  - Bora-Bora's Bitches de Jacinthe Nitouche
56    Série  - Détective Conan de Gosho Aoyama
57    Lune Rouge de Julia M. Tean
58    Série  - Love (BD) de Frédéric Brrémaud et Frederico Bertolucci   
59    La mélodie des tuyaux de Benjamin Lacombe   
60    Série  - Blue Spring Ride de Io Sakisaka
61    Série  - Death Note de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba
62    Série  - Underwater : Le village immergé de Yuki Urushibara
63   Série  - Damné de Hervé Gagnon
64    Série  - L'infirmerie après les cours de Setona Mizushiro   
65    Série  - Orange de Ichigo Takano   
66    La maison en petits cubes de Kunio Katô et Kenya Hirata
67    Série  - Troie de David Gemmell et Stella Gemmell   
68    Je vous écris du Vel d'Hiv : Les lettres retrouvées de Karen Taieb   
69    Série  - Martyrs de Olivier Peru   
70    Fleurs sauvages de Kimberley Freeman   
71    Le Chant du Troll de Pierre Bottero   
72    Série  - La Citadelle des ombres / L'Assassin Royal, première époque de Robin Hobb
73    La princesse au bol enchanté de Ein Lee et Samantha Bailly   
74    Sous ton regard de Laurence Lemarchal   
75    Sœur des cygnes de Juliet Marillier   
76    Kaamelott (Scripts) de Alexandre Astier   
77     Mon amie Anne Frank de Alison Leslie Gold   
78    Série  -  Le Journal d'Aurélie Laflamme de India Desjardins   
79    Mr. Vertigo de Paul Auster
80    De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth
81    Grimoire de sorcières de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez   
82    Outsiders de S.E. Hinton
83    Série  -  Scorpi de Roxane Dambre
84    Série  -  Magasin général de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp
85    L'épouvantable encyclopédie des fantômes de Pierre Dubois, Carine M. et Élian Black'mor   
86    Série  -  Sekaiichi Hatsukoi : Le cas de Ritsu Onodera de Shungiku Nakamura   
87    Série  -  Bichon de David Gilson (BD)   
88    Série  -  Paul de Michel Rabagliati   
89    Okilélé de Claude Ponti   
90    Série  -  La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments : Les origines de Cassandra Clare
91    Série  -  Héros de l'Olympe de Rick Riordan
92    Série  -  Locke & Key de Joe Hill et Gabriel Rodriguez
93     Série  -  Le Prix de la magie de Kathleen Duey
94     Série  -  Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell   
95     Pardonne-lui de Jodi Picoult   
96     Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien Toulmé   
97     Un printemps à Tchernobyl de Emmanuel Lepage   
98     Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi   
99      Série  -  La tour sombre de Stephen King   
100    Série  -  Le cercle de pierre de Diana Gabaldon
 





 

Walking Dead #5 - Monstrueux



http://img.livraddict.com/covers/0/102/couv62042781.jpg 


 GENRE : Horreur / Post-apocalypse
ÉDITION : Delcourt
NOMBRES DE PAGES : 137
PUBLIE EN : 2006 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 2008
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEURS : Robert Kirkman et Charlie Adlard
TITRE ORIGINAL : Walking Dead #4 - The Best Defense
PRIX
: 14€95


CHRONIQUES PRECEDENTES



http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/07/walking-dead-1-passe-decompose.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/09/walking-dead-2-cette-vie-derriere-nous.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/10/walking-dead-3-sains-et-saufs.html  Couverture Walking Dead, tome 04 : Amour et mort





" Cela fait bientôt un an que Rick et les siens vivent derrière les grilles d'un pénitencier abandonné, à l'abri de hordes de zombies. Un matin, un hélicoptère survole les environs et se crashe à quelques kilomètres. Rick, Michonne et Glenn s'arment et partent secourir ses occupants. Sur place, ils découvrent de nombreuses traces de pas qui leur indique la présence d'une autre communauté humaine à proximité. "





Le tome 5 de Walking Dead "Monstrueux" offre l’apparition du premier ennemi de la saga. Je parle bien évidemment du Gouverneur.

Dans la prison, une osmose unit de nouveau les personnages. Même si la relation tendue entre Tyreese et Rick est toujours présente, ce dernier reste malgré tout d’un grand soutien pour Rick. Après avoir découvert des armures "antiémeutes", Rick et Glenn décident de les essayer sur le terrain pour aller chercher de l’essence. Au loin, ils distinguent alors un hélicoptère qui s’écrase à quelques kilomètres. Est-ce qu’il y a des survivants ? C’est ce que Rick désire découvrir en compagnie de Glenn et Michonne ? Ils vont faire la connaissance d’un nouveau groupe sans aucun scrupule.

Les tensions qu’on avait ressenties dans le tome précédent ont presque disparu. Même si entre Rick/Tyreese, cette relation semble précaire, les deux hommes font toujours preuve d’un profond respect l’un envers l’autre. Quand Rick part en mission, on éprouve l’inquiétude de Tyreese pour son ami.
Le personnage qui sombre un peu plus dans la folie, c’est bien évidemment Carole. Cette dernière imagine une relation peu orthodoxe avec d’autres personnes. Un sentiment qui sera vite exclu pour le protagoniste concerné.
Mais le personnage qui est sans conteste le plus important dans ce tome, c’est le fameux Gouverneur. D’un premier point de vue, on le trouve sympathique et bon. Pourtant, il possède une face cachée qui n’hésitera pas à dévoiler à ses invités impromptus. (Pour connaître un peu plus le personnage, lire le roman "L’ascension du Gouverneur"). Le seul reproche que je puisse faire, c'est que nous découvrons trop vite les véritables intentions du Gouverneur. 

En conclusion, "Monstrueux" est l’affirmation précédente du tome 4 dans le discours de Rick. Le monde a changé, ils ne peuvent plus faire confiance aux vivants ni aux morts. C’est avec violence que cette vérité va leur apparaître. Une guerre va voir le jour et les habitants de la prison vont devoir s’endurcir pour survivre.




 





GLOBALE: 9 / 10
DESSINS : 9 / 10
SCENARIO: 9 / 10
PERSONNAGES: 10 / 10
SUSPENS : 9 / 10












The Walking Dead #1 - L'ascension du Gouverneur



Couverture The Walking Dead (roman), tome 1 : L'Ascension du Gouverneur 

GENRE : Science-Fiction / Horreur / Post-Apocalypse
NOMBRES DE PAGES : 350
PUBLIE LE : 2011 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 2012
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Robert Kirkman & Jay Bonansinga
TITRE ORIGINAL: The Walking Dead #1 - Rise of the Governor
TRADUCTION : Pascal Loubet
PRIX : 8€10




Jay R. Bonansinga 

Jay R. Bonansinga suit d'abord les cours de Columbia College à Chicago où il obtient un Master de Techniques Cinéma. Il collabore ensuite avec certains des plus grands du milieu comme George Romero ainsi qu'avec diverses compagnies de production. Ses réalisations sont présentées sur les chaînes publiques, le Câble et dans divers festivals. Son premier court métrage, "The City of men" réalisé en 1988, remporte "The Silver Plaque" au Festival International du film à Chicago et "The Best of Festival" au XIIIe Festival du Cinéma dans l'Illinois.
En 1994, Jay Bonansinga publie son premier roman, un thriller fantastique ("The black Mariah") salué par les critiques et nommé pour un "Bram Stoker First Novel Award" en 1995. Ce premier roman est alors traduit dans une dizaine de pays et l'adaptation cinématographique confiée à l'auteur lui-même. En 1995, un second roman "Sick" est publié et atteint la 11ème place sur la liste des best sellers de "The Cincinnati Enquirer".
L'auteur publie ensuite environ un roman par an, entrecoupé de nouvelles, qui se voient publiées dans "Grue, Flesh & Blood" ou encore "Cemetery Dance". On lui doit également quelques anthologies, des récits d'horreur ou de SF, des chroniques littéraires ou encore des essais. Très à l'aise en science-fiction ou dans le genre fantastique, c'est pourtant au thriller qu'il se consacre essentiellement au travers d'une douzaine de romans à ce jour. En 2005, il publie le premier roman d'une série consacrée à un héros récurrent, Ulysses Grove ("Frozen", suivi en 2006 de "Twisted" et "Shattered"). J. R. Bonansinga collabore également en 2011 avec Robert Kirkman, créateur de la fameuse série "Walking dead", dont ils adaptent quelques épisodes sous forme de romans (L'ascension du gouverneur ; La route de Woodbury , La chute du Gouverneur 1 & 2).  





" Dans le monde de The Walking Dead envahi par les morts vivants et où quelques-uns tentent de survivre, il n'y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice, qu'il organise des combats de prisonniers contre  des zombies dans une arène pour divertir les habitants, ou qu'il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient. Mais pourquoi est-il si méchant ?
Dans L'ascension du Gouverneur, le lecteur découvre pour la première fois comment Philip Blake est devenu...le Gouverneur.
"




« L’Ascension du Gouverneur » est un roman simple, mais efficace. Il nous fait part de l’histoire de Brian Blake, le futur Gouverneur de Woodbury ! De sa nature de pleutre, c’est un homme qui compte sur les autres pour survivre. Mais le prix à payer pour lui sera des plus amer...


Nous suivions donc les aventures des frères « Blake ». Philip est le cadet fort et dangereux, il est prêt à tout pour protéger sa fille, Penny. Tandis que Brian, l’aîné de la fratrie est chétif, faible et couard. Accompagnés de Nick et Bobby, des amis d’enfance de Philip, ils décident de se rendre à Atlanta où un camp de survie est organisé par l’armée.
Seulement en chemin, le petit groupe rencontre diverses difficultés avec les morts-vivants. Après une halte à « Wiltshire Estate » (vus dans « Cette vie derrière nous » [comics] ) qui leur coûte la vie d’un membre du clan, ils reprennent la route vers Atlanta. Mais quand le tempérament fougueux de Philip Blake vient briser l’harmonie qu’ils avaient trouvée à Atlanta, le groupe commence petit à petit à se fissurer. Alors comment Brian va-t-il réussir à resserrer les liens des siens ?


Pour les fans de la saga, « Walking Dead » à la télévision ne comptait pas sur l’image du Gouverneur dont vous avez l’habitude, puisqu’ici, il s’agit de l’histoire du Gouverneur provenant des comics. C’est là qu’on se rend compte des nombreuses différences entre l’adaptation TV et l’original.


Robert Kirkman et Jay Bonansinga offrent à leurs lecteurs deux personnages à l’extrême opposés. Brian et Philip Blake. L’un est peureux et l’autre courageux, faible et fort, innocent et dangereux. Dans ce premier tome, on se demande comment Brian Blake a pu se transformer en redoutable ennemi qu’on aperçoit dans « Monstrueux » [comics]. Son parcours ressemble pourtant à celui de Rick Grimes et ses compères, difficiles et mortels. Tout comme eux, ils perdent des personnes qui leur sont chères.
Petit à petit, on comprend. La mort omniprésente autour des protagonistes fait vaciller leur esprit à chacun d’entre eux, seulement ils réagissent tous de manière totalement différente. Brian qui a toujours admiré son frère cadet, va alors suivre son exemple qui loin d’être reluisant.
En effet, Philip a un tempérament dur, strict et autoritaire. Il ferait n’importe quoi pour protéger sa fille, Penny. Pourtant dans ce nouveau monde, il commence à perdre pied en commettant diverses atrocités qui lui écorchent profondément l’âme. Même si Nick et Brian tentent de le remettre sur le droit chemin, il semble difficile pour l’homme de changer sa nature profonde.
On assiste alors à une descente aux Enfers pour chacun d’entre eux. Mais qui est capable de rester vivant ? Le plus fort ou le plus faible ?


Le style du récit est très simpliste, mais l’action est très prenante. La seule chose qui est agaçante, c’est la similitude des scènes. Certains passages sont vraiment répétitifs, à tel point qu’on arrive à deviner la suite des évènements.
En même temps dans « Walking Dead », les scènes ont tendance à très vite se ressembler.
Le point positif, c’est qu’on ne s’imaginait aucunement que le Gouverneur puisse être cet homme doux et serviable du début de l’aventure.


Pour conclure, « L’Ascension du Gouverneur » est d’abord la descente aux Enfers d’un être humain. A la suite du malheur qui frappe son groupe, il en deviendra plus fort, mais également plus dangereux. A quel point a-t-il changé ? A-t-il réellement perdu l’esprit ? Pour connaître cela, j’ai hâte de me plonger dans « La Route de Woodbury ». Le Gouverneur a toujours su me fasciner et je ne suis aucunement déçue du passé créé par Robert Kirkman pour ce personnage emblématique !







GLOBALE: 8 / 10
ÉCRITURE : 7 / 10
SCENARIO: 9 / 10
PERSONNAGES: 9 / 10
SUSPENS : 7 / 10






vendredi 30 décembre 2016

La toile d'araignée



Couverture La toile d'araignée 

GENRE : Policier
FORMAT : Kindle

NOMBRES DE PAGES : 185
PUBLIE LE : 2014
DATE DE L'EDITION : 6 janvier 2016

LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Jean-Philippe Agnese
PRIX :2€99

Jean-Philippe Agnese

Suivant des études en audiovisuel, Jean-Philippe Agnese (né en 1974) travaille en premier lieu dans la communication d'entreprise, avant de rejoindre les terres de la fiction, comme scénariste, réalisateur, et producteur. Remarqué en 2006 avec le scénario d'un "polar urbain", il se consacre depuis essentiellement à l'écriture (cinéma et télévision) et à l'enseignement.
Aimant nourrir la fiction du réel, l'humain et ses remises en question sont au cœur de son travail : il confronte ainsi et toujours ses personnages à leurs propres responsabilités, artisans de leurs échecs comme de leurs réussites.
Toujours soucieux d'intégrer ses lecteurs à l'histoire, il écrit au présent : "C'est un peu comme si l'action se déroule en temps réel, sous nos yeux. On sort un peu du cadre "il était une fois" et tout se déroule comme une première fois."
La Toile d'Araignée est son premier roman. Après un premier contrat dans l'édition traditionnelle, il fait le choix de l'auto-édition par envie d'autonomie.  


 



" Lors d'une intervention musclée au lendemain d'une soirée festive, le lieutenant Gabriel Ciello dérape : c'est la bavure, et la mise à pied immédiate. Pour l'exemple. Lassé des jeux hiérarchiques, incapable de tenir en place et soucieux de toujours subvenir aux besoins de sa famille, il reprend contact avec des amis d'enfance : des dealers notoires. Une immersion de l'autre côté du miroir, pour laquelle il se trouve être d'une redoutable efficacité. Des repères brouillés, des appuis qui s'estompent, un fragile équilibre porté à bout de bras, … Sur qui s'appuyer quand tout se disloque, si ce n'est sur sa conviction profonde de faire ce qui est juste et nécessaire ?
Entre sa relation conflictuelle avec ses supérieurs, sa vie de famille chancelante et la suspicion omniprésente de ses nouveaux partenaires, Gabriel tente de maintenir un cap qui le conduira des cités de la région parisienne au port du Havre, en empruntant quelques chemins forestiers
. "




Je remercie Jean-Philippe Agnese pour m’avoir permis de lire son roman. C’est avec un léger retard, je vous délivre enfin mon avis !
Malgré un scénario accrocheur, je n’ai pas su apprécier cette fiction dans sa globalité. Pourtant, il y a énormément d’action. Mais cela n’a pas suffi à maintenir mon intérêt.

Le lieutenant Gabriel Ciello se voit mettre à pied, après avoir raté une intervention à haut risque. Seulement, il ne peut guère rester à s’apitoyer sur son sort chez lui, alors que sa famille a besoin de lui pour subvenir à leur contrainte quotidienne.
C’est alors qu’il renoue contact avec des amis qu’il a perdus de vue, depuis fort longtemps. En effet, il s’agit de dealers qui sont mêlés à des affaires louches. L’ancien lieutenant qu’il était garde en lui ses pulsions, pourra-t-il vraiment collaborer avec des criminelles qu’il mettait jadis derrière les barreaux ? D’autant plus que sa famille commence à avoir des soupçons sur son nouveau « travail ».

Il est assez difficile pour moi d’évoquer les sentiments que m’a laissé cette lecture : d’une part, car je n’ai pas réussi m’immiscer au cœur de l’intrigue ; d’une autre part, car j’ai abandonné ma lecture. C’est une chose rare venant de ma personne, il faut bien l’avouer.
Concernant les personnages, je n’ai pas su m’attacher à eux. Pourquoi ? Je n’ai pas retrouvé la moindre émotion. Je n’ai même pas pu compatir au quotidien pénible de la vie de Gabriel et sa famille, de leurs tourments.
Pour moi, le point négatif provient du style d’écriture de l’auteur. En effet, la stylistique est entièrement basée sur le « descriptif » comme un scénario de cinéma. Nous ne connaissons donc pas l’état d’esprit des protagonistes, leurs sentiments ou encore découvrir leurs ambitions. On se retrouve ainsi à survoler l’histoire, sans attache émotionnelle. Mais connaissant rapidement la trajectoire professionnelle de l’auteur, je comprends un peu mieux ce choix.

La trame de l’histoire aurait pu être beaucoup plus intéressante, si tous les codes d’écriture d’un roman étaient omniprésents. Peut-être cela provient-il seulement de moi ? Je ne sais pas, mais c’est l’impression qui m’est restée au fil des pages tournées.  Je suis également très habituée à lire des romans écrit aux temps du « passé ». J’ai été très décontenancé par ce choix d’écriture.
Il ne s’agit là que de ma propre opinion, libre à vous de découvrir ce roman policier et de vous faire votre avis personnel.

En conclusion, « La toile d’Araignée » aurait pu être un très bon roman policier, mais la stylistique de l’auteur empêche l’immersion dans son récit. Je me suis vite désintéressée de l’histoire de Gabriel, malheureusement.
 





  GLOBALE : 5,5 / 10
ÉCRITURE : 4 /10
SCENARIO : 7 / 10
PERSONNAGES : 5 / 10
SUSPENS : 6 / 10