jeudi 26 mai 2016

Hors de Question





GENRE : Romance Contemporaine
ÉDITION : Pygmalion
NOMBRES DE PAGES : 464
DATE DE PUBLICATION : 11 mai 2016
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Georgia Caldera
PRIX : 16 €



PRECEDENTE CHRONIQUE 

http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/08/hors-de-portee.html









" Son leitmotiv ? Ne jamais révéler ses faiblesses. Et pour atteindre son but, Sonia ne se ménage pas. Que personne ne connaisse son vrai visage lui convient parfaitement. Même ses plus proches amies voient en elle une fille légère, frivole et décomplexée. Il n’y a que dans ses photos que le secret affleure la surface…
Lorsque les fantômes de son passé ressurgissent, menaçant de détruire ses remparts, elle panique. Mais, c’est sans compter le hasard qui va mettre sur son chemin le seul être capable de la percer à jour.
Hanté lui aussi, Axel parviendra-t-il à combattre ses propres démons pour la sauver ?
"


Dans "Hors de Question", nous découvrons le personnage de Sonia entraperçue dans "Hors de Portée". Ayant déjà beaucoup apprécié le précédent, je me doutais que celui-ci serait dans la même veine. Figurez-vous que je me trompais... Ce roman est encore meilleur que son prédécesseur ! 

Nous faisons donc plus ample connaissance avec Sonia, une photographe de talent. Cette dernière joue de son apparence pour avoir les hommes à ses pieds. Être une jolie blonde, aide forcément dans ce sens. Pourtant, la jeune femme n'est pas ce qui semble paraître... Son passé est tellement sombre et douleur qu'il est difficile pour elle d'avoir une relation amoureuse durable.
Et pourtant quand elle va croiser le chemin d'un certain Axel, sa vie risque de changer définitivement.
Axel quant à lui, est un informaticien de l'entreprise d'Aidan Stern (Voir "Hors de Portée"). Un homme au vocabulaire peu reluisant, il faut bien l'avouer ! Son passé est plus énigmatique que Sonia. On sait qu'il a subi un grave accident qui l'a défiguré (d'où son manque de confiance en lui), mais c'est tout ! Ce tome se consacre plus à Sonia.
Georgia Caldera sème pourtant petit à petit des indices sur la vie difficile de son héros. Cela nous intrigue et pose le suspens !

Les personnages sont très bien travaillés, le côté psychologique très recherché et poussé à l'extrême. L'auteure arrive toujours à nous proposer des couples hétéroclites. Elle se rénove à chaque nouvelle histoire sur les difficultés que la vie courante offre à chaque individu.
La relation qui s'installe doucement entre Sonia et Axel est tellement touchante. On ne peut qu'apprécier les protagonistes. J'ai particulièrement aimé le langage très fleuri d'Axel qui est totalement à l'opposé du côté "bourgeois" de Sonia. Rien d'étonnant de voir que la réunion "familiale" de Sonia va tourner vite au désastre.
"Hors de Question" est une phrase que l'on retrouve souvent au cœur du récit. Il y a finalement beaucoup de choses que les héros ne veulent pas faire pour franchir à nouveau pas dans la bonne direction. Pourtant, au fil des pages tout se transforme en quelque chose de positif et surtout une confiance en l'un et l'autre. Une nouvelle confiance dans la vie.
Rien d'étonnant de voir que la fin se termine en véritable suspens ! Juste le prochain titre est très révélateur "Hors de contrôle". J'imagine déjà Axel faire des siennes dans le prochain tome...


En conclusion, "Hors de question" n'est pas pour moi une romance contemporaine comme on en lit ces derniers temps dans les romans. Georgia Caldera nous offre des personnages très travaillé avec un passé douloureux, qui montre des personnages très torturés. Petit à petit, ils  tentent de se faire confiance maladroitement certes, mais cette relation devient touchante et émouvante. La plume de l'auteure nous transporte dans son univers avec facilité. Bref, une lecture très addictive dont j'ai hâte de connaître la suite.
  

EXTRAITS

" En vingt-neuf années d'existence, jamais encore Axel n'avait éprouvé cette singulière sensation, sur laquelle il n'aurait pu mettre de mot.
Elle était peut-être la plus belle femme du monde, portait des vêtements à la mode, probablement griffés, témoignant d'une certaine aisance financière, et pourtant elle semblait profondément seule et perdue.
L'inconnue traînait avec elle un désespoir qui paraissait presque égaler le sien, aussi improbable cela paraisse.
Lui arrivait-il parfois de sourire, ou comme lui, avait-elle oublié ce que c'était ?
" - Chapitre 2 

* * *

" Tout ça parce qu'elle avait été faible, assez sotte pour révéler une petite parcelle de vulnérabilité, uniquement dans le but de ne pas rester seule. Elle pouvait s'échiner autant qu'elle le souhaitait, elle demeurerait toujours cette pauvre chose fragile, peureuse et lâche. Et Axel, sous ses airs de brigand mal dégrossi, était en vérité bien trop sagace pour ne pas finir par tout comprendre.
Mais il était trop tard pour reculer. Il était chez elle.
" - Chapitre 10

* * *

" - Je connais le solitude, la vraie. Celle qui vient, aux heures les plus sombres de la nuit, se faufiler discrètement dans ton pieu pour te glacer le sang et les os. Qui laisse ta carcasse sèche et vide à force de te ronger de l'intérieur comme un satané poison, tout en te répétant jusqu'à t'en persuader qu'il n'y a qu'elle qui peut te comprendre et que ce monde n'est décidément pas fait pour toi.
- Axel, essaya-t-elle de l'interrompre dans un souffle, bouleversée.
Parce que ses mots, après l'avoir réchauffée jusqu'à presque la faire fondre, lui tordaient soudain l'estomac.
- Tu connais cette salope aussi, n'est-ce pas ? la provoqua-t-il en se rapprochant. Pas la peine de mentir, je le sais. Je l'ai su à la seconde où j'ai croisé ton regard.
" - Chapitre 25




GLOBALE : 9 / 10
ÉCRITURE : 9 / 10
SCENARIO : 9 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 8 / 10








mardi 24 mai 2016

Tag : Jeux Vidéos






Bonjour à tous !

Aujourd'hui, je viens vous proposer un tag que j'ai récupéré sur le blog de mon amie Lucille ( Si on lisait)
Comme je suis une gameuse dans l'âme, je me devais de faire ce tag.
Vous êtes prêts ? C'est parti !

1 – Quelle est ta première console ?

Je vais me sentir très vieille d'un coup, on vous disant cela, mais... Il s'agit de l'Atari.
Oui , oui... Je jouais avec mon frère entre autre à "Pong" (oui la petite barre où on se renvoyait la balle), "PaperBoy" / "Breakout" et aussi le cultissime "Pacman"

Et peu après ce fut la nintendo !


2 – Quel a été ton premier jeu sur ta première console Fixe et ton premier jeu sur ta première console Portable ?

Sachant que l'Atari, c'est mon oncle qui l'a donné. Nous n'avons pas eu notre mot à dire sur le choix des jeux vidéos. Le premier jeu sur NOTRE console fut donc "The Legend of Zelda" et "Super Mario Bros"

 

Ma premier console portable fut la Game Boy Color.
Avec Pokémon Rouge & Jaune

 


3 – Plutôt Pc ou PS3/PS4 ou Xbox360/XboxOne ?

Sans hésitation PS4. J'ai toujours été une grande fan des consoles de sony. Je possède la PSone, PS2 et la 4 (oui, il me manque la 3 T_T)
En faite après la NES, on avait acheté la super NES pour ensuite partir donc sur PS.
Bien que j'ai également la Nintendo Wii.


4 – Quelle est la Console que tu as le plus préféré ?

Difficile de choisir. Les playstations sont celles dont les jeux m'ont le plus intéressés. 


5 – Quels sont les genres de jeux que tu aimes ?

RPG du style Final Fantasy (fan de la 1ere heure) / Action-aventure du style Tomb Raider 

6 – Quel est le jeu d’horreur qui t’a fait le plus peur ?

P***** de "Evil within". Je l'ai même pas fini tellement j'ai peur ! Et comme je n'aime pas me faire découper par une tronçonneuse ... (Je plains Sébastian, il a pas de chance avec moi)



7 – Ton héroïne de jeu préféré ?

Lara Croft bien sûr !
Mais j'ai un héros fétiche qui n'est autre que Dante de "Devil May Cry"


8 – Quand tu es bloqué dans un jeu , quelle est ta réaction ?

Je m'énerve... j'éteins ma console et je vais me coucher.
Bizarrement, le lendemain la solution vient toute seule ! MDR


9 – Imagine que demain tu ne puisses plus jouer à la console , A quel dernier jeu jouerais tu aujourd’hui ?

Final Fantasy X ! Un de mes FF favori <3 ou...une autre de mes sagas favorites
Assassin's Creed. (Syndicate tant qu'à faire, le style de combat est terrible)



10 – Si tu as des frères et sœurs, étais tu plus du genre a jouer avec eux , ou seul ?

 Avec mon grand frère ! C'est lui qui m'a évidemment initié aux jeux vidéos.
On adorait jouer à Crash Team Racing (PS1) , Mortal Kombat (SNES) ou encore NBA Live sur PSone.
Récemment, on jouait encore à Aion un MMORPG sur PC. 

11 – Si ton copain te disait  « C’est moi ou la console » Que choisirais tu ?

J'ai de la chance, je suis célibataire. Mais, si j'ai quelqu'un. Il faudra bien qu'il s'y habitue.
On aime quelqu'un pour ce qu'il est n'est-ce pas ? 


12 – Penses tu que le Gaming peut être un loisir de couple ?

Bien sûr ! 
13 – Pourquoi joues tu aux Jeux Vidéos ?

Cela me permet de me détendre après une journée difficile par exemple.
Pour moi, les jeux vidéos sont comme des livres. Il y a des bons scénarios qui nous transportent comme à travers les pages d'un livre. Encore plus réaliste, puisqu'on a le décor sous les yeux !


14 – Des jeux à conseiller ?

J'ai évoqué ceux auxquels je tiens particulièrement donc bon...
Pas vraiment, pour le coup :P
Ah si, le plus culte et le plus merveilleux : Final Fantasy VII
Si vous prenez votre mal en patience, un remake va bientôt voir le jour.
Je vous laisse le trailer ;) 



 
 Merci à Lucille d'avoir poster ce tag sur son blog.
Cela m'a beaucoup amusé de me remémorer les joies du gaming.
Je tague à mon tour une geek comme quoi +Nimgarthielle McLogan Holmes  !
Je sais déjà qu'un certain Geralt de Riv fera son apparition * hihihi*
Évidemment toute autre personne peuvent faire ce tag. Je me ferai un plaisir de lire vos réponses !







mardi 17 mai 2016

Anita Blake #20 - Liste Noire




http://img.livraddict.com/covers/144/144531/couv46099962.jpg 

GENRE : Urban Fantasy
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Bit-Lit
NOMBRES DE PAGES : 404
PUBLIE EN : 2011
DATE DE L’ÉDITION : 20 février 2015
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL : Hit List
AUTEUR : Laurell K.Hamilton
TRADUCTION : Isabelle Troin
PRIX : 7,10 €



CHRONIQUES PRÉCÉDENTES


http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/08/anita-blake-17-jeux-de-fauves.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/12/anita-blake-18-flirt.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/12/anita-blake-19-coups-de-feu.html






" Une série de meurtres aussi spectaculaires que répugnants secoue le nord-ouest du pays. En tant que marshals spécialistes du surnaturel, Edward et moi avons été appelés par la police locale pour enquêter. Mais même si peu de choses nous effraient, nous craignons les Arlequin : ces créatures de cauchemar au service de la première vampire. Cette dernière a toujours besoin d'un nouveau corps. Et quel que soit le nombre de victimes qu'elle devra faire pour parvenir à ses fins, elle est bien décidée à éliminer Edward et à s'emparer de moi... "






Me voici donc de retour pour vous faire part de mon avis sur le nouveau tome de Anita Blake "Liste Noire". Quand j'entame un nouveau tome, c'est toujours avec une certaine crainte. Celui-ci n'échappe donc pas à la règle. A la fin de ma lecture, je fus assez mitigée : ai-je aimé ou détesté ? Je ne sais plus quoi répondre au final. Donc je vais y aller étape par étape.

Tout d'abord dans ce tome, nous suivons Anita à Seattle sur la piste de tueurs en séries métamorphes. L'identité des coupables ne tarde pas à tomber : Les Arlequins. C'est avec l'aide d'Edward que notre héroïne va tenter de mettre un terme à se massacre qui n'a pour but que de l'attirer loin de Saint-Louis. Elle se retrouve ainsi plus vulnérable pour que Marmée Noire tente de posséder son corps. Évidemment rien ne se passe comme prévue, Bernardo et Olaf vont devoir venir aider nos deux marshals. On découvre alors un Olaf encore plus dangereux pour elle. Quand ce petit jeu va-t-il cesser ? Bref, l'action est très prenante dans le récit. Mais les dialogues sans intérêt ont vite fait de nous agacer ! 


L'évolution des personnages est malgré tout intéressante. On y découvre un Edward plus protecteur envers Anita, lui qui n'éprouvait aucun sentiment au début de la saga. Tandis qu'Olaf est "amoureux" d'Anita devient jaloux et forcément plus dangereux.
Anita dans cette nouvelle aventure doit encore faire face à des remarques machistes de la part des autres fils (comme dans "jeux de fauves"). Seulement cela devient un tantinet agaçant, Laurell K.Hamilton chercher à donner pitié de son héroïne ou simplement en faire une martyre ? Je ne sais plus quoi penser à force.
Autre point négatif, nouveau tome dit forcément nouvel amant pour Anita... (franchement, j'ai perdu le compte depuis bien longtemps). Il s'agit d'un tigre-garou du nom d'Ethan.
Je suis excédée par le fait que l'auteure tente toujours de nous faire avaler qu'Anita est une sainte... Est-ce l'hôpital qui se moque de la charité ? J'en ai bien peur ! Pour une femme qui se plaint sans cesse qu'elle ne couchera pas avec un inconnu, cela ne l'empêche pas de finir dans un lit avec le lui.  Pourquoi l'auteure ne prend-elle pas l'avis de ses lecteurs en compte concernant la direction dépravée de son héroïne ? De plus, Anita a tout de même un physique banal, mais elle attire tous les hommes à elle. Les jugements qu'elle se permet d'émettre sur des collègues féminines m'ont horrifié ! Surtout qu'elle-même pour une femme s'habille que en Jeans et T-shirt... On repassera pour la féminité :


" Si elle avait été mieux sapée, j'aurais pu la prendre pour un mannequin, mais elle avait poussé le régime trop loin pour sa carrure, de sorte qu'elle avait l'air morte de faim et que l'absence de courbes lui donnait une silhouette masculine. Ses cheveux bruns et raides étaient attachés en queue-de-cheval lâche. [...] Le problème, ce n'était pas juste qu'elle se fringuait comme un mec, c'était qu'elle avait l'air négligée. On aurait dit qu'on l'avait tirée du lit à la hâte, et qu'elle avait enfilé les habits de quelqu'un d'autre dans sa précipitation. Aucun d'eux ne lui allait correctement; elle semblait vêtue d'une peau qui ne lui appartenait pas."
  
Je pense qu'on aurait pu se passer de commentaires aussi sexiste de la part d'une femme envers une autre. Comment l'auteure a-t-elle pu écrire une chose aussi affligeante ? Il y aurait tout un tas d'autres raisons de donner cette apparence à une personne avec une histoire plus travaillée derrière. Mais elle n'a pris que les idées que les hommes se font d'une femme. Elle doit être "féminine" tiens donc ! Pourtant, le personnage d'Anita n'est-il pas l'opposé de l'idée qu'on se fait d'une femme ? Bref, je m'emporte un peu trop, mais j'ai tellement été écœuré par ce passage, que je devais pousser un coup de gueule.
Bref, je passe à la suite qui a été aussi exaspérante pour moi. L'intrigue concernant les arlequins est excellente. Mais sa résolution est encore une fois bâclée en quelques pages seulement. Franchement, je suis déçue contre une si grande ennemie que le tome finisse de la sorte est aberrant. De qui se moque-t-on ? J'ai du mal à comprendre pourquoi désormais Laurell K.Hamilton continue sa série pour en faire une histoire entièrement basé sur le sexe.
Son écriture reste malgré tout de très bon niveau. Les détails policier très bien ficelé, elle connaît parfaitement le milieu. Mais cela ne relève pas le niveau des autres points négatifs malheureusement. Comment va-t-elle s'y prendre pour la confrontation Anita/Belle Morte ou avec le reste du conseil vampirique Européen ? Je n'en ai pas la moindre idée... Mais j'espère que les combats seront plus difficiles pour mettre un peu de piment au milieu des problèmes relationnels de l'héroïne.
 
En conclusion, "Liste Noire" ne relève toujours pas le niveau de la saga. Ce vingtième tome reste toujours centrée sur les problèmes relationnels d'Anita sans chercher à développer l'intrigue et avoir un scénario plus pousser. Petit à petit, la série se dégrade ce qui est vraiment dommage. J'ai deux tomes qui m'attendent encore de ma bibliothèque, mais je ne suis pas pressée de les lire. 



GLOBALE : 6 / 10
ECRITURE : 8 / 10
SCENARIO : 6 / 10
PERSONNAGES : 5 / 10
SUSPENS : 6 / 10