jeudi 19 janvier 2017

Creuse la mort



Couverture Creuse la Mort 


GENRE : Fantastique / Horreur
ÉDITION : Auto-édition 
FORMAT : Ebook/Epub
DATE DE PUBLICATION : 15 Septembre 2016
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Paul Clément
PRIX : 3€99 (ebook) - 12€99 (papier)



L’image contient peut-être : 1 personne

 Âgé de 25 ans, Paul est diplômé de l'EDHEC, une célèbre école de commerce de Lille ainsi que d'une université de Brisbane en Australie.
Passionné d'écriture, il voue surtout une passion dévorante aux zombies et autres morts-vivants auxquels il dédie un blog (myzombieculture.com), le premier site francophone consacré à la culture zombie, dont il est le fondateur et le rédacteur en chef.
Fruit de ses deux passions,Les Décharnés Une lueur au crépuscule est son premier roman. Sa seconde excursion littéraire a accouché, à la fin de l'été 2016, de Creuse la mort, un thriller horrifique recevant un accueil critique particulièrement élogieux tout comme son prédécesseur.
Aujourd'hui, Paul voyage dans un monde imaginaire aux côtés d'orphelins dont il racontera les aventures dès 2017.


+ SITE OFFICIEL + FACEBOOK + TWITTER +






" Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ?
Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond.

C'est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu'il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l’origine, il est loin de se douter de l'ampleur que les événements vont bientôt prendre. Et s'il creusait sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?

Enfoncez-vous dans l'horreur avec Creuse la Mort."


 



 
Ma première lecture auto-édité est donc la seconde œuvre de Paul Clément : « Creuse la mort ». Il était temps pour moi de découvrir un peu les romans indépendants de certains messieurs.
Ce roman est rempli de suspens et d’action, ainsi que de morts-vivants pas comme les autres.


Frédéric Urbain est conseiller bancaire en petite province, marié à Renée, ils ont une fille prénommée Emma. Une vie tranquille en apparence, jusqu’au jour où un trou apparaît dans leur jardin. Les interrogations de Fred commencent à fuser : pourquoi faire un trou dans son jardin ? Y’a-t-il des travaux ?
Il a beau reboucher ce fameux trou, tous les soirs des fossoyeurs viennent creuser, offrant au total trois trous symétriques dans son jardin. Qui sont-ils réellement ? Pourquoi font-ils cela ?
La famille de Fred n’est pas la seule à posséder cette anomalie sur leur terrain, plusieurs personnes commencent à signaler ce fait, dans d’autres villages, en National puis à l’international.
Fred décide de prendre les choses en main, voulant à tout prix protéger sa famille de cette étrangeté. Pourtant, l’homme va sombrer jour après jour dans le désespoir. Le devoir qu’il pensait réaliser va se transformer en vrai cauchemar.


L’ensemble des protagonistes offre divers points de vue sur le héros. Fred est quelqu’un d’attentionné et protecteur, surtout avec sa petite fille Emma. Quand l’anormalité de ces trous lui saute aux yeux, il va en faire une fixation. Sa femme commence à craindre qu’il perde la tête, donnant ainsi raison à son beau-frère, Eric. Personne ne semble prendre ses craintes au sérieux…
Grâce aux points de vue externes de ces autres personnages, le lecteur vogue entre folie et réalité. Qui a raison ? Fred ou ses proches ? Quand la vérité éclate sous nos yeux, nous sommes dans un sens soulagé, même si le cauchemar est d’autant plus horrible.
Renée m’a paru vraiment exaspérante. Certes, elle fait son possible pour comprendre son mari et l’aider, mais elle prend la fuite. Elle le laisse ainsi à sa détresse émotionnelle, au lieu de le soutenir. J’ai trouvé qu’elle était un peu une tête à claques (oui, oui je l’assume *rit*)
Comment réagir devant une situation extrême ? Souvent en restant en groupe, cela fonctionne toujours le mieux. Du coup, on ne s’étonne pas de voir ce joli petit monde partir sens dessus dessous.
Un côté négatif de Fred ? C’est qu’il abandonne des personnes pour sauver soit sa propre peau ou celle de sa famille. Dans le second cas, je comprends totalement. Mais il révèle également un point très important pour le récit, une réalité flagrante. Quelle personne aujourd’hui viendrait en aide à son prochain ? Très peu, il faut bien l’avouer. Fred fait donc partie de cette statistique.
À son opposé, on a Eric. De par sa fonction de policier, il est le héros dans toute sa splendeur qui vient au secours des citoyens. Je trouve réellement intéressant le choix de l’auteur d’avoir créé un personnage qui finalement représente la majorité de la population.


J’ai été agréablement surprise par la prose de l’auteur. D’une qualité excellente, sa plume nous entraîne dans son monde surréaliste et riche dans cette apocalypse. Il donne un nouvel angle au thème des « morts-vivants » qui m’a fortement plu ! Cela change des zombies putrides, je peux vous l’assurer.
Par contre, j’ai trouvé certaines similitudes avec la saga « Walking Dead », notamment à la conclusion de l’histoire, concernant Fred. Il s’agit d’une ressemblance quasiment parfaite avec Philip Blake et sa folie (à méditer pour ceux qui connaissent les comics/romans). Un autre élément représentatif de la saga emblématique est la propagation. Robert Kirkman a fait le choix de ne pas divulguer l’origine du virus. Certes, dans « Creuse la mort » il ne s’agit pas de virus, mais son début reste totalement inconnu aux lecteurs et je trouve cela tellement frustrant. Un petit côté sadique bien assumé pour nous rendre fous. J’aurais malgré tout fortement apprécié connaître l’élément perturbateur du scénario.


En conclusion, « Creuse la mort » est un excellent roman fantastique. Paul Clément a une nouvelle vision des morts — vivants vraiment très intéressante. Le récit est riche en suspens et action, même si certaines de nos interrogations restent floues. On se laisse aisément porter par l’enchaînement du scénario. J’ai fait une jolie découverte ! Je vous recommande chaudement ce roman si vous appréciez les univers décalés et horrifiques. Vous passerez un agréable moment en compagnie des fossoyeurs !

  
EXTRAITS

" Cette fosse parfaite et effrayante, sa petite jumelle d'une perfection comparable ; deux invraisemblances qui, hilares , s'amusent à balancer ma raison d'un coin à l'autre de mon cerveau. Il n'y a rien de rationnel à la présence de telles choses ans mon jardin et mon esprit sait cette bataille perdue d'avance : il ne trouvera pas d'explication." - Chapitre 6

* * * 

" Chahutés par le vent, les troncs grincent et se balancent dangereusement. Les bois résonnent de l'écho des légers branchages qui chutent au sol. J'ai la désagréable sensation que l'on nous observe. Pourtant tout semble normal, la forêt s'ouvrant devant moi comme un frigo glacial d'épines et d'écorces." - Chapitre 15

* * *

" Que ne donnerais-je pas pour craindre moi aussi l'action d'un homme dément, d'une erreur de la création qui aurait décidé de se divertir à sa façon ? un simple psychopathe comme notre société en fabrique si souvent. Mais ma peur va bien au-delà. Elle s'aventure ans des contrées où la nuit se retourne contre l'Humanité, où des cris monstrueux agressent mes tympans et où la terre semble envahir mon estomac. Des fosses si parfaites dans un monde si abject : j'en tremble d'effroi." - Chapitre 17

 




GLOBALE: 9 / 10
ÉCRITURE :10 / 10
SCENARIO: 9 / 10
PERSONNAGES: 8 / 10
SUSPENS : 10 / 10















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire