mercredi 26 avril 2017

Les Primitifs #2 - Prima



 


GENRE : Fantastique / Young Adult
ÉDITION : Livresque
NOMBRES DE PAGES : 360
DATE DE L’ÉDITION : 1 mars 2017
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Laetitia Laosakoune
PRIX : 18 € 90


CHRONIQUE PRECEDENTE

http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/02/le-cerbere-des-agnos.html 







" Adam ou Emeric ?
Charlotte pensait n’avoir qu’à répondre à cette question.
C’était sans compter sur le jeu malsain du destin qui la poussera à reprendre la fuite aux côtés des Agnos.
Auprès d’eux, la jeune femme devra une nouvelle fois affronter des ennemis bien plus dangereux et nombreux que ceux rencontrés auparavant dans une réalité qu’elle ne pensait pas imaginable.
Echaudée par les actes passés, Charlotte ne se laissera plus diriger par personne... pas même par les Aubriac !
"






J’attendais la suite des « Agnos » avec impatience ! Laetitia Laosakoune a imaginé un univers original avec des créatures fantastiques inédites pour ce domaine littéraire. « Prima » est un tome rempli de suspens et d’intrigue, à tel point que j’ai eu du mal à reposer le livre.

Charlotte qui s’est réfugiée avec Adam et Emeric au soleil reçoit un étrange message qui la prévient du danger des frères Aubriac. Pourquoi un tel avertissement ?
La jeune femme va très vite comprendre que tout ce qu’elle croyait n’était que des faux-semblants. Elle va ainsi tenter de découvrir la vérité, quitte à mettre sa vie en danger. Elle va prouver à tous ceux qui désirent sa mort qu’elle est devenue plus forte et déterminée que jamais.

La première chose qui m’est venue à l’esprit au fil de ma lecture fut : « Manipulation » ! En effet, Laetitia s’est bien jouée de ses lecteurs lors de son premier tome, tout ce que l’on croyait savoir et comprendre fut remis en question.
On découvre une histoire plus complexe et qui explore des machinations de grande envergure. Le scénario est bien ficelé, laissant des tas d’interrogations en suspend qu’on a hâte de connaître dans le troisième volet !
Concernant les personnages, j’ai particulièrement apprécié l’évolution de Charlotte. La jeune femme timide, fragile qui se cachait derrière la famille Aubriac devient une femme forte et sûre d’elle. Elle n’a plus réellement besoin d’autrui pour se battre. Elle le prouve notamment vers la fin du roman.
Concernant Adam, il me déçoit énormément ! Moi qui l’avais tant apprécié dans le premier tome, ce revirement de situation avec son personnage nous choque !
Emeric quant à lui se retrouve dans l’ombre de son frère aîné, ne sachant pas réellement ce qu’il pense et ce qu’il compte faire… Pourrait-il trahir sa famille de nouveau ?

L’écriture de Laetitia Laosakoune est plus travaillée. On sent que l’auteure a mûri dans ce second tome pour notre plus grand plaisir. Tout le long du récit, elle a su entretenir le suspens avec agilité pour nous mener sur une autre piste. Je n’ai rien vu venir tant l’action venait nous happe !

En conclusion, j’ai vraiment hâte de découvrir le troisième tome de cette saga ! L’univers original et le scénario intriguent le lecteur du début jusqu’à la fin sans une once de répit. Évidemment, tout cela pour notre plus grand bonheur !

 


GLOBALE : 9 /10
ÉCRITURE : 8/10
SCENARIO : 10 /10
PERSONNAGES : 9 /10
SUSPENS : 10 /10

 

mercredi 12 avril 2017

Walking Dead #8 - Une vie de souffrance



 



  GENRE : Horreur / Post-apocalypse
ÉDITION : Delcourt
NOMBRES DE PAGES : 141
PUBLIE EN : 2008 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 2009
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEURS : Robert Kirkman et Charlie Adlard
TITRE ORIGINAL : Walking Dead #7 - Made to suffer
PRIX : 14€95




CHRONIQUES PRECEDENTES



http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/07/walking-dead-1-passe-decompose.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/09/walking-dead-2-cette-vie-derriere-nous.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2016/10/walking-dead-3-sains-et-saufs.html  Couverture Walking Dead, tome 04 : Amour et mort
 http://img.livraddict.com/covers/0/102/couv62042781.jpg  Couverture Walking Dead, tome 06 : Vengeance Couverture Walking Dead, tome 07 : Dans l'oeil du cyclone






" Après une brève accalmie, l'horreur frappe à nouveau. Retranchés derrière les grilles de leur pénitencier, Rick et ses compagnons assistent incrédules au retour du Gouverneur, laissé pour mort lors de leur évasion de Woodbury. Rares sont ceux qui réchapperont de la lutte qui s'engage. Rick, Michonne, Tyreese, Andrea... Si vous aviez un personnage préféré, préparez-vous au pire car après cet affrontement, plus rien ne sera jamais comme avant ! "





« Une vie de souffrance » est vraiment un titre parfait pour ce tome. On peut retrouver la déchéance du groupe en un claquement doigt à cause d’un individu au sombre cœur.


Le tome précédent s’était achevé sur l’arrivée des troupes du Gouverneur. En effet, ce dernier désire ardemment sa vengeance contre le groupe de Rick. Une bataille entre les survivants de la prison et des habitants de Woodbury s’engage, ne laissant que dans son sillage : Sang et désespoir.


Nous avons droit à un flash-back sur le rétablissement du Gouverneur et sa façon de mener à bien son plan de vengeance. On y aperçoit également sa folie, son pouvoir de persuasion… Un être de stature rempli d’orgueil et de cruauté. Où est donc passé l’ancien Brian Blake ? (Voir les romans « The Walking Dead). Il tente des négociations vaines qui n’ont rien à rapporter à Rick et ses amis.
La seule arme à portée du Gouverneur : la violence. Elle se déchaîne en deux temps ! Entre blessés, prisonniers et mort, ce tome est une vraie hécatombe. Plusieurs protagonistes perdent ainsi la vie sous la folie d’un homme rempli de rancœur contre la vie elle-même.
Rick essaie malgré tout de tempérer les agissements du Gouverneur, mais en vain. Qui pourrait encore lui faire entendre raison ?


Je dirais simplement pour conclure qu’« Une vie de souffrance » impose avec violence le Nouveau Monde dans lequel doivent tenter de survivre les êtres humains. Entourés de morts, mais comme ultime menace : l’être humain lui-même. La suite de l’aventure sera de nouveau consacrée à la survie dans toute sa splendeur !






GLOBALE: 9 / 10
DESSINS : 9 / 10
SCENARIO: 9 / 10
PERSONNAGES: 9 / 10
SUSPENS : 10 / 10








samedi 8 avril 2017

Du feu de l'Enfer



 


 GENRE : Policier / Thriller
EDITION : Presses de la Cité
COLLECTION : Sang d'encre
NOMBRES DE PAGES : 557
PUBLIE LE : 9 mars  2017
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Sire Cédric
PRIX : 21€50 (broché) / 14€99 (Numérique)


CHRONIQUES PRECEDENTES

  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2015/11/avec-tes-yeux.html






" Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. "




Bonjour à tous ! 

Je vous propose aujourd’hui de découvrir mon avis sur le dernier roman de Sire Cédric « Du feu de l’Enfer ». C’est un thriller exaltant qui vous entraîne aux confins des cultes sataniques. Pas réellement convaincu ? Alors, je vais tenter d’étayer !


Nous faisons la connaissance de Manon, une thanatopractrice. Malgré un métier très peu compris, c’est une jeune femme passionnée qui aime traiter les morts avec respect avant que les familles puissent se recueillir. Mais sa relation conflictuelle avec son frère Ariel vient ternir son quotidien. C’est un jeune homme qui trempe dans des affaires louches et qui a le don d’attirer les ennuis. À la suite de sa rupture avec sa petite amie, il demande à sa sœur de l’héberger. Peu de temps après son arrivée, le voisin de Manon décède dans d’étranges circonstances. Très vite, on s’aperçoit qu’Ariel est poursuivi par des individus bizarres. Quelle raison ont-ils de vouloir s’en prendre à Ariel ? Manon subira-t-elle le prix des folies de son frère ?


J’aime les romans de Sire Cédric pour leur diversité. Il amène toujours des personnages aux caractères totalement opposés et qui possèdent de nombreuses fêlures dans leur être. Dans ce roman, ces protagonistes ne font pas exception à la règle.
Manon est finalement une femme peu sûre d’elle, se réfugiant dès qu’elle le peut dans son travail. On comprend très vite que la relation avec son frère est le cœur du problème. Malgré le fait qu’elle soit la sœur aînée, elle n’arrive pas à tenir tête à Ariel.
Ariel quant à lui est un homme turbulent qui vit grâce à des jobs peu recommandables. Notamment, le trafic de voiture… On voit très vite chez cet homme un comportement de pleutre, où il n’hésiterait pas à sacrifier sa sœur pour sauver sa peau.
Mais que ce soit Manon ou Ariel, tout le long du récit on observe une évolution très intéressante. C’est un gros point positif ! J’ai adoré apprendre la psychologie des héros au fil des pages.
Il y a également le personnage de Franck Raynal, où on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Le lieutenant vient d’arriver dans la région et tente de faire ses preuves. Il a une façon de faire les choses qui a tendance à exaspérer ses collègues. C’est le policier qui va être en chargé de l’affaire concernant les mystérieux meurtres qui évoluent autour de la fratrie.


Le style de Sire Cédric reste égal à lui-même : sang, suspens à volonté ! Mais comme toujours, l’auteur choisit un thème particulier, se l’accapare et le transforme en chevauchée sanglante composée de psychopathes. J’ai adoré le thème des sectes sataniques. Même j’ai été très perturbé par le manque d’éléments fantastiques. J’ai l’habitude que l’auteur nous propose une vision surnaturelle au cœur de ses romans. Mais la psychologie des personnages, le thème évoqué et les faux-semblants ont su me subjuguer jusqu’à la dernière page. Habituellement, Sire Cédric a l’habitude de nous servir le tueur sur un plateau et préfère se concentrer sur l’enchaînement des évènements et le héros. Mais ici, il m’a totalement berné ! Je n’ai rien vu venir, bien au contraire il a su me mettre sur une mauvaise piste.


En conclusion, « Du feu de l’Enfer » est un thriller envoûtant qui nous propose la folie d’une secte perverse face à des personnages aux âmes brisés. Ils font alors peuvent de détermination pour s’en sortir et arrivent à évoluer au sein de ce malheur. Je n’ai pas eu de coup de cœur, car il me manquait ce petit plus qu’est le « fantastique » dans ses romans, mais il ne fut pas très loin. Je vous le conseille vivement !

 



 GLOBALE : 9 / 10
ECRITURE :  9 / 10
SCENARIO : 8 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 10 / 10




jeudi 6 avril 2017

Bilan - Mars 2017




LIVRES TERMINES

34234258 34463743 32804050 34322733 
6891014 34739135 


LIVRES ABANDONNES

32058326 
  •  Les Traqueurs d'Antoine Bombrun

LIVRES ENTAMES

22743674 

  • La mer infinie de Rick Yancey - 186 / 416 pages


CHRONIQUES PUBLIES

 34463743 34234258 nom de ton image nom de ton image 
nom de ton image 


RESUME

6 livres lus
1 livre abandonné
1 livre entamé
1764 pages lues
5 livres chroniqués

samedi 1 avril 2017

Book Haul - Mars 2017






ACHATS LIVRES/COMICS



L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, plein air 

  • Walking Dead #23 - Murmures de Robert Kirkman & Charlie Adlard (Delcourt)
  • Walking Dead #24 - Opportunités de Robert Kirkman & Charlie Adlard (Delcourt)
  • Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, intégrale #2 de Lemony Snicket (Nathan)
  • Red Queen #2 - Glass Sword de Victoria Aveyard (Le livre de poche)

L’image contient peut-être : 1 personne 

  • Les Primitifs #1 - Les Agnos de Laetitia Laosakoune (Editions Livresque)
  • Les Primitifs #2 - Prima de Laetitia Laosakoune (Editions Livresque)

L’image contient peut-être : texte 

  • P.S I love you de Cecelia Ahern (J'ai lu )

 

  • Rebecca Kean #6 - Origines de Cassandra O'donnell (J'ai lu)


 

  •  Du Feu de l'Enfer de Sire Cédric (Presses de la cité ) 


 LIVRES NUMERIQUES

 

  • Bane Seed #1 - Guerre ou paix ? de Fanny André (MXM Bookmark)