lundi 29 mai 2017

Walking Dead #9 - Ceux qui restent



6971807 


GENRE : Horreur / Post-apocalypse
ÉDITION : Delcourt
NOMBRES DE PAGES : 139
PUBLIE EN : 2009 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 2009
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEURS : Robert Kirkman et Charlie Adlard
TITRE ORIGINAL : Walking Dead #9 - Here We remain
TRADUCTEUR : Edmond Tourriol
PRIX : 14€95
 
 
 







" Seuls Rick et Carl, son fils, ont réchappé du massacre orchestré par le Gouverneur. Il leur faut désormais réapprendre à vivre avec la peur au ventre, chaque nouvelle rencontre pouvant être la dernière. La relative sécurité qu'ils avaient retrouvée au sein des murs du pénitencier n'est plus qu'un souvenir, et il revient désormais à Carl de soutenir son père, victime d'hallucinations de plus en préoccupantes. L'apocalypse a bien eu lieu... une deuxième fois ! "








Dans « Ceux qui restent », nous suivons le groupe de rescapés qui doit de nouveau tenter de survivre en dehors de la prison parmi les zombies. Bien des dangers attendent le clan de Rick Grimes.
Le tome huit nous a laissé un arrière-goût de cendres et de sang, depuis la destruction de la prison. Les survivants essaient de trouver un endroit pour reprendre des forces et continuer à vivre au sein de ce monde apocalyptique.

Dans ce tome, la première partie est très centrée sur Carl Grimes. Son père étant gravement blessé, le petit garçon va devoir s’adapter pour devenir indépendant et veiller à la survie de son père. Seulement, tout ne se passe pas réellement comme le jeune garçon l’a imaginé, lui qui rêve pourtant de liberté. Elle a un aspect bien morbide…

J’ai aimé avoir la vision d’un enfant qui a vu les pires horreurs depuis le premier tome. Carl a déjà bien grandi, surtout son caractère qui commence à s’affirmer petit à petit. En bien ou en mal ? Il garde cette innocence que Rick cherche depuis le début à protéger, mais la limite s’amincit aujourd’hui.
On retrouve également d’autres membres du groupe, mais je vous laisse le soin découvrir leurs mésaventures par vous-même. Je dirais simplement que Rick franchit un nouveau cap dans sa vie de « leader ». Les horreurs qu’il voit depuis le début commencent à l’atteindre à un aspect plus psychologique.

Nous apercevons à la fin du tome trois de nouveaux protagonistes qui vont venir mettre de l’ambiance au sein du groupe. Amis ou ennemis ? Il est encore plus difficile pour les survivants de faire confiance à des inconnus après le drame qu’ils ont vécu précédemment.

En conclusion, « Ceux qui restent » développe un peu plus le personnage de Carl Grimes. On découvre une nouvelle facette du caractère du petit garçon qui semble perdu après l’attaque de la prison, ayant perdu le peu de repères qu’il lui restait. La folie est un aspect également abordé dans ce tome. Bref, comme toujours « Walking Dead » est une très bonne saga !
 

GLOBALE: 9 / 10
DESSINS : 9 / 10
SCENARIO: 9 / 10
PERSONNAGES: 10 / 10
SUSPENS : 8 / 10




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire