dimanche 22 avril 2018

Meg Corbyn #1 - Lettres Ecarlates





   GENRE : Fantasy / Urban Fantasy
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Bit-Lit
FORMAT : Papier
NOMBRES DE PAGES : 644
DATE DE PUBLICATION : 4 mars 2014 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 24 octobre 2014
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL: The Others #1 - Written in red
AUTEUR : Anne Bishop
TRADUCTEURS : Sophie Barthélémy
PRIX :8€20 (papier) / 5€99 (ebook)



 Anne Bishop vit dans l’État de New York. Elle aime jardiner, écouter de la musique et écrire des histoires sombres et romantiques. Elle a été récompensée par le William L. Crawford Memorial Fantasy Award pour sa série la plus acclamée : Les Joyaux noirs.




" Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux… "

 

Coucou, mes créatures ! 

Je reviens un peu sur le blog pour vous proposer de nouvelles chroniques. Aujourd’hui, je vais vous parler du premier tome de la saga « Meg Corbyn » d’Anne Bishop.
Je ne m’étais pas encore penchée sur les œuvres de cette autrice, mais on peut dire qu’elle a su gagner mon cœur avec cette saga. 

Nous suivons Meg durant les premiers chapitres qui tentent de fuir une institution mystérieuse qui utilise son don de prophétesse.
Pour cela, elle va rejoindre l’Enclos des Autres où ne vivent que des créatures puissantes et qui détestent les humains.
Simon, le dirigeant (qui n’est autre qu’un loup) va alors donner sa chance à la jeune femme qui l’intrigue beaucoup…
Tous deux vont devoir s’apprivoiser pour pouvoir cohabiter, mais également mener une bataille qu’ils étaient loin d’imaginer. 

Anne Bishop a créé un univers d’Urban Fantasy totalement original, dans un univers alternatif, où le Nouveau Monde appartenait jadis aux « Terra Indigene » (des hommes capables de se transformer en créatures légendaires). Seulement, les êtres humains sont venus conquérir ce Nouveau Monde, faisant main basse sur la plupart des régions. Des conflits ont ainsi éclaté entre les peuples, jusqu’au moment où les « terra indigène » ont repris le contrôle. C’est ce qu’on appelle les « Enclos » situés à proximité des villes humaines pour garder leur domination.
Je dois vous prévenir qu’au départ, c’est un peu compliqué de comprendre tout cela, tant les termes et vocabulaires utilisés sont particuliers. Après un temps d’adaptation, on ne peut qu’apprécier l’ingéniosité que l’autrice a usée pour créer son monde.

J’ai trouvé ce premier tome assez sombre. C’est ce qui fait tout son charme ! Nous avons des peuples qui tentent de prendre le contrôle l’un sur l’autre, n’acceptant guère les différences. Nous voguons dans les prémices d’une guerre entre les diverses communautés.

J’ai aimé posséder aussi bien le point de vue des humains que des « terra indigènes ».
En utilisant cette méthode, Anne Bishop nous montre que les peuples sont égaux, que ce soit la violence et le contrôle qu’ils désirent obtenir sur autrui.
Au milieu de cela, nous avons le personnage de Meg, une jeune femme douce et réservée qui connait le monde qu’à travers des images, des sons qu’ont lui a montré dans son institut. Elle tente bien que mal de cacher son identité parmi les prédateurs. Elle devient très vite, celle qui doit être protégée, mais également la médiatrice entre les races. Elle fait vivre chez les « Terra indigène » un peu d’humanité qu’ils n’ont pas ressentie depuis longtemps.
Nous avons chez les « Terra Indigène » : Simon Wolfgard. Il est le dirigeant de l’Enclos, mais aussi des « Wolfs ». Il y a sous son égide diverses créatures : les Corbeaux, les Élémentaires, les Vampires, les Chouettes et bien d’autres.
L’autrice a bien montré dans sa saga qu’ils n’ont rien d’humain. Ils les considèrent simplement comme de la viande. Ils n’hésitent pas à faire des démonstrations de leur talent pour conserver l’humanité à distance.
Simon est le leader dans toute sa splendeur. Il travaille dans une librairie pour entretenir l’Enclos et garder une bonne image sur les humains. Mais son autorité naturelle refait surface à plusieurs reprises, notamment à travers ses crises de colère assez spectaculaire. Pauvre Meg qui en fait les frais à de nombreuses occasions.
Concernant les autres personnages, je préfère que vous les découvriez par vous-même.
Mais j’ai particulièrement aimé les élémentaires, surtout Hiver. Malgré son apparence d’enfant, elle est sacrément puissante et badass !
Il en va de même pour les vampires dont leurs physique et aptitude changent quelque peu des autres romans d’Urban Fantasy que j’ai pu lire.
On a un scénario très prenant et rempli de rebondissements. J’ai eu vraiment beaucoup de mal à lâcher ce tome. 

En conclusion, je ne peux que vous dire de foncer sur cette saga atypique. "Lettres Écarlates" est un premier tome chargé d’actions qui s’enchaînent du début à la fin. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas été aussi enthousiaste pour une série d’Urban Fantasy. Alors, n’hésitez plus et courez lire « Meg Corbyn » !




 
GLOBALE : 9 / 10
ÉCRITURE : 8 / 10
SCENARIO : 9/ 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 10 / 10



COUP DE COEUR !







dimanche 1 avril 2018

Book Haul - Mars 2018







LIVRES ACHETES

  • Meg Corbyn #2 - Gris présages d'Anne Bishop (Milady)
  • Meg Corbyn #3 - Volée Noire d'Anne Bishop (Milady)
  • Mercy Thompson #1 - L'appel de la lune de Patricia Briggs (Milady)
  • La Forme de l'eau de Guillermo Del Toro & Daniel Krauss (Bragelonne)
  • Les amoureux de la lune de Lizzie Felton (Editions du chat noir)
  • Alliance Forcée #1 - Sangs Maudits de Bettina Nordet (Editions du chat noir)
  • Kate Daniels #3 - Attaque Magique d'Ilona Andrews (MxM Bookmark)



LIVRES NUMERIQUES


  • Le Fruit de ma colère de Mehdy Brunet (Taurnada)





Moi qui avait dit que j'allais être raisonnable... 😇


samedi 31 mars 2018

Les amoureux de la lune



   GENRE : Romance
ÉDITION : Editions du chat noir
COLLECTION : Cheshire
FORMAT : Papier
NOMBRES DE PAGES : 306
DATE DE PUBLICATION : 4 avril 2018
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Lizzie Felton
PRIX :19€90 (papier)








Lizzie Felton oscille entre l'écriture de romans et de chansons, elle ne saurait choisir entre ses deux amours. Si le premier l’aide à s’extraire de son quotidien en côtoyant des mondes imaginaires, le second l’ancre dans la réalité et lui permet de se confronter à sa condition d’humaine pleine de contradictions.

Car Lizzie est un peu tout à la fois. Elle est l’eau et le feu, le chaud et le froid, la douceur et la violence. Elle recherche la vérité tout en se murant dans ses rêves.

Déjà à l’initiative du groupe pop-rock Tybalt et Mercutio, dans lequel elle chante avec sa meilleure amie Félize LeNoir, elle se lance à présent dans une aventure musicale en solo, dont le premier EP sera bientôt disponible. Son premier roman, Les amoureux de la lune, paraitra lui aussi très prochainement en librairie.

+ FACEBOOK + INSTAGRAM





" À 16 ans, troquer sa vie parisienne pour suivre sa famille sur la côte d’Azur est un enfer pour Lucie. Pourtant, la jeune fille y intègre bien vite le cercle de la jeunesse dorée locale, qui l’initie à l’effervescence nocturne, synonyme de soirées endiablées, où l’alcool coule à flots, les rencontres sans lendemain se succèdent et l’insouciance adolescente rayonne.
Mais lorsque Lucie rencontre Ulysse, le monde de la nuit prend un tout autre visage sous le regard azur de ce jeune peintre. Malgré les avertissements de ses nouveaux camarades, la jeune fille est attirée par ce mystérieux artiste qu’elle ne croise qu’à la nuit tombée, lui qui voit dans les ombres des couleurs que personne ne décèle, une magnificence que tout le monde ignore, une fascination pour l’astre argenté.
Lui qui voit et révèle en elle cette même beauté invisible…
S’épanouissant avec Ulysse dans la nuit, comme une fleur au soleil, Lucie est alors emportée par un tourbillon d’émotions, un amour de la Lune qui changera à jamais sa vision de la vie. "






Bonjour, mes créatures !

On se retrouve aujourd’hui pour parer du premier roman de Lizzie Felton « Les amoureux de la lune ».
J’ai été très emballé par le résumé et les illustrations que l’autrice publiait sur son compte instagram.
Au fil de ma lecture, je fus totalement éblouie par cette romance atypique.

Nous suivons Lucie, dix-sept ans qui doit quitter Paris pour aller vivre sur la Côte d’Azur avec ses parents. Elle doit ainsi laisser derrière elle ses amis, son lycée et son copain.
Très vite à Beaurepaire, elle fait la connaissance de Marie, Achille et Diego. Il y aura des fêtes où l’alcool coule à profusion. Les mauvaises habitudes de Lucie reprennent rapidement. Pourtant, son chemin va croiser celui d’Achille, un garçon qui ne vont que beauté et merveille dans le monde qui l’entoure. Il va ainsi initier Lucie à sa vision de l’univers. Seulement, le jeune homme semble cacher un étrange secret, car il ne sort que pendant la nuit tombée.

On peut dire que le point des « personnages » a été un peu en dent-de-scie. Dans la première partie du roman, aucun protagoniste n’a su m’intéresser.
Lucie est une enfant de parents riches qui profit simplement de faire la fête et se saouler constamment. L’immaturité adolescente dans toute sa splendeur.
Sa meilleure amie Marie est sur le même pied d’égalité, sauf que ses hormones parlent beaucoup pour ne rien dire.
Je ne parle même pas de l’arrogant Diego que j’ai détesté du début à la fin.
Puis, Ulysse entre en scène. Il est l’exact opposé de tout ce petit monde. Il se contente de ce qu’il voit, il apprend de son environnement. C’est un garçon rempli de joie de vivre.
Il est l’élément central. Grâce à lui, tous les personnages sans exception vont évoluer au cours du récit. C’est Lucie qui semble changée le plus à son contact. Elle devient plus sereine, appréciant à son tour les merveilles du monde. Elle grandit petit à petit pour devenir quelqu’un de plus raisonnable.

Cette romance est d’une telle merveille ! Vraiment, il est tellement rare aujourd’hui de lire une histoire d’amour sans évoquer le sexe (même pour de la littérature jeunesse !). Lizzie Felton a donné à son œuvre une ode à la vie, à l’espoir et à la beauté du monde.
A travers la peinture, elle nous fait voyager dans les splendeurs cachées de l’univers. Le monde d’Ulysse est merveilleux, somptueux. On a du mal, tout comme Lucie, à quitter ce monde chimérique.
Mais la vie peut également faire souffrir ! L’autrice nous dévoile parfois des instants de noircisseur pour que ses personnages deviennent des combattants et qu’ils ne perdent pas foi en eux. 

L’écriture de Lizzie Felton est très poétique par moment, surtout dans les merveilleuses descriptions pour dépeindre ce monde lunaire. Par contre, dans les dialogues on retrouve un langage plus familier. J’avais un peu tendance à m’y perdre. On voit ainsi évoluer les deux univers opposés. Je comprends ce qu’elle a voulu entreprendre et cela fonctionne très bien. Le rendu est certes atypique, mais révèle ce qui est le plus important dans sa fiction.
Elle instille du fantastique à petite dose qui fonctionne très bien ! C’est ce qui entretient notre intérêt pour l’histoire et nous pousse à tourner les pages pour connaître l’intrigue autour de la famille d’Ulysse. Même si finalement, j’ai découvert le secret avant la fin. J’ai tout de même eu mon cœur littéralement brisé à la fin. Oui, je n’ai pas honte de dire que j’ai pleuré ! C’est une chose qui se produit très rarement chez moi lors d’une lecture. Très peu d’auteurs parviennent à faire passer des émotions aussi fortes, mais cette autrice y arrive avec une facilité déconcertante. 

Je terminerai en disant simplement qu’il faut vraiment que vous lisiez « Les amoureux de la Lune ».
Cette jolie romance vous emmènera au cœur d’une nuit douce et merveilleuse ! Vous découvrirez le monde comme vous ne l’avez jamais vu jusqu’aujourd’hui. Ce roman a fait battre mon cœur comme jamais ! Venez découvrir Ulysse, un peintre au cœur d’or.
Ce livre paraîtra le 4 avril prochain.
 


GLOBALE : 8 / 10
ÉCRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 9/ 10
PERSONNAGES : 7 / 10
SUSPENS : 9 / 10






Spring Flower Challenge




Hello mes créatures !

Pour une fois, j'ai envie de relever un challenge de lecture ^_^
Et celui créé par Galleane pour fêter le Printemps m'a immédiatement séduite.

Je vous laisse les explications du challenge que je me suis permise de reprendre sur le blog de Galleane (ainsi que les photos ).


🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀


Informations :

♣ Le Spring Flower Challenge se déroule du 1er avril 2018 au 31 mai 2018.
Pour le valider il suffit de lire un seul titre.
♣ Sur les 4 menus présentés, vous pouvez n'en choisir qu'un seul.
♣ Vous pouvez intégrer autant de livres que vous le souhaitez dans chaque menu. La PAL que vous vous constituerez peut bouger, c'est vous qui voyez.

Pour participer :
♣ Pour participer rien de plus simple, il faut juste à participer.
♣ Il n'est pas obligatoire de réaliser un billet sur votre blog, de tourner une vidéo pour votre chaîne, de composer une photo de votre PAL pour instagram ou d'écrire un post quelconque sur vos réseaux sociaux pour participer. C'est totalement libre et à faire selon votre envie et votre appréciation.
♣ En fait le plus important pour moi reste de partager vos lectures, vos différentes découvertes, faites à l'occasion du challenge. Pour en parler n'hésitez pas à utiliser le hashtag : #spingflowerchallenge.
 
Les menus :
♣ Menu 1 => ADEPTE DE LA NATURE
Lire un livre du genre nature writing.
Définition rapide :
[Romans qui] ne prennent pas simplement la nature pour cadre : ils en font un élément central de la narration, qui marque profondément le destin des hommes. (Propos trouvés sur le site Gallmeister)
♣ Menu 2 => ETRE FLEUR BLEUE
Lire une romance.
♣ Menu 3 => SOUS  UN ÉCRIN DE NATURE
Lire un livre comportant sur sa couverture des éléments propres à la nature : fleurs, feuilles, herbe, arbres, montagne, forêt...
♣ Menu 4 => MÉNAGE DE PRINTEMPS
Lire un livre qui est depuis plus d'un an dans votre PAL
 
 
 
 
🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀


PILE-A-LIRE




 




 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀🍀


Et voici donc ma petite sélection.
Je ne pense pas pouvoir tout lire, mais je vais faire le max :P 



#SpringFlowerChallenge






 
 
 
 
 

mercredi 28 mars 2018

Le fruit de ma colère







GENRE : Policier / Thriller
ÉDITION : Taurnada
COLLECTION : Tourbillon des mots
FORMAT : Numérique
NOMBRES DE PAGES : 230
DATE DE PUBLICATION : 15 mars 2018
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Mehdy Brunet
PRIX : 9 € 99 (papier) / 4€99 (ebook)








 Né en 1974, Mehdy Brunet aime le changement : Gironde, Haute-Savoie, île de la Réunion, Genève, Lozère, la Manche, un sentiment de liberté anime sa vie. Agent de maîtrise dans l'industrie technologique, ce n'est que très tard qu'il découvre sa passion pour l'écriture. Au fil des mots, une facette méconnue de sa personnalité va poindre à l'ombre de sa plume. Avec Sans raison... il signe un premier roman réussi, un thriller aussi dramatique que haletant.



 



 " Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé.
Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.
Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages.
Et s'il était déjà trop tard ? "





Bonjour mes créatures !  
                                                 

Aujourd’hui, je vous présente mon avis sur le second roman de Mehdy Brunet « Le fruit de ma colère ». Je remercie Joël des Éditions Taurnada de m’avoir fait découvrir ce roman en avant-première 😃
 J’aime beaucoup lire des thrillers, même si cela faisait vraiment longtemps que je ne m’étais pas penché sur ce type de roman. Malheureusement, je suis restée assez mitigée à la fin de ma lecture, avec un goût d’inachevé. 


Nous rencontrons un ex-lieutenant de police du nom de Paul Ackerman. Ce dernier part à la recherche de son frère jumeau qui n’a pas donné signe de vie depuis quelques jours. Grâce à cette connexion particulière qui unit les frères, il ressent le danger auquel Eric est soumis.
Pour cela, Ackerman va aller chercher de l’aide auprès de Josey Kowalsky qui avait réalisé une vendetta quelques années plus tôt pour venger sa famille.
Quant à Eric, prisonnier au sein d’une sombre organisation, tente de survivre aux sévices de femmes vengeresses. 


J’aurais aimé avant tout parler des personnages, mais je n’ai rien ressenti de particulier les concernant. Pour moi, aucun personnage n’a su se démarquer du lot. Il y avait durant cette lecture un manque crucial d’émotions. Je n’arrivais pas à compatir au malheur que vivait Paul.
Quant à Josey, il a été trop en retrait et j’ai trouvé cela bien dommage.
Je n’ai pas lu le premier roman de l'auteur : « Sans raison » concernant l’histoire de Josey, mais cela ne m’a pas empêché de comprendre l’essentiel, le drame qu’il a vécu quelques années auparavant.
Finalement, il est le plus intéressant et son passé bien plus passionnant que le présent de Paul.
L’auteur avait pourtant une très bonne idée de scénario. J’avais beaucoup aimé le début avec une ambiance assez sombre et pesante, dans lequel se retrouvaient les prisonniers qui subissaient des tortures. Seulement, c’est l’unique petit moment de frissons que j’ai pu ressentir. Le reste du récit est un enchaînement de coups de feu et de course-poursuite.
Nous suivons donc les héros sur les traces du jumeau disparu. L’histoire est malgré tout intéressante, grâce à l’opposition qui s’est faite avec la secte. J’avais la sensation de regarder un film d’action pour passer un bon moment.


Je n’ai pas non plus ressenti de suspens. Effectivement, j’ai su anticiper la moindre action du groupuscule. Je me demande comment les personnages principaux n’ont rien pu voir et se sont laissés manipulés aussi facilement.
Malheureusement, la fin du récit a été vite expédiée, trop vite à mon avis et avec un retournement de situation un peu trop fantasque.
Le côté positif, c’est que dans ce roman les femmes ont pris le pouvoir. Il est rare de pouvoir lire dans un récit que ce sont elles qui dominent le récit. J’ai vraiment apprécié ce point !


En conclusion, « Le fruit de ma colère » n’est pas pour moi un thriller, mais un roman policier (ou cela vient de moi, car j’ai trop l’habitude de lire des thrillers fantastiques). Le scénario reste un peu brouillon, mais le parcours des protagonistes fut intéressant à suivre. L’histoire manquait également d’émotions pour que je sois totalement immergée dans l’univers que l’auteur a tenté de dépeindre.
 





GLOBALE : 6 / 10
ÉCRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 7 / 10
PERSONNAGES : 6 / 10
SUSPENS : 4 / 10