dimanche 20 août 2017

Damné #1 - L'héritage des cathares


 


   GENRE : Fantastique / Historique
ÉDITION : Pocket
FORMAT : Papier
NOMBRES DE PAGES : 544
DATE DE PUBLICATION : 2010

DATE DE L’ÉDITION : 3 janvier 2013
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Hervé Gagnon
PRIX :8€20 (papier) / 9€99 (ebook)



L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes

Il détient un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat en histoire, ainsi qu’une maîtrise en muséologie. Il se spécialise dans la muséologie historique, travaillant depuis 1986 à la mise en valeur de la culture et du patrimoine. Il a enseigné dans diverses universités, en plus d’avoir rédigé quelques manuels scolaires.

Également écrivain, il a publié plusieurs romans jeunesse et séries, principalement concentrés sur le roman historique, dans lesquels il ajoute une touche d’ésotérisme et de fantastique. Il allie ainsi le plaisir de lire une histoire, tout en apportant à ses lecteurs une touche de connaissances générales en histoire. Plusieurs de ses œuvres ont non seulement touché le Québec, mais ont également voyagé en France et en Pologne.

Il s'est également tourné vers le roman policier avec son roman Jack, publié en 2014.

+ FACEBOOK

 


Né en 1185 en pays cathare, Gondemar, fils du seigneur de Rossal, n'est pas un enfant comme les autres. Il est né voilé, signe de malédiction.
A 14 ans, il fait la connaissance de Bertrand de Montbard, ancien templier et maître d'armes redoutable qui protège le village des brigands.
Au fil des années, Gondemar devient un guerrier féroce. Jusqu'au jour où il est assassiné.
Après un séjour en enfer, il revient d'entre les morts avec pour mission de protéger "la Vérité". L'enjeu de cette quête où vont s'affronter Cathares, Templiers, Croisés et Parfaits : le salut de son âme ! "




Bonjour mes chers loulous !


Aujourd’hui, je viens vous parler d’un fabuleux roman : « L’héritage des cathares » d’Hervé Gagnon. Il s’agit d’un récit fantastique/historique. J’avais découvert la quatrième de couverture par hasard sur le Net. J’ai été intriguée, puis finalement je me suis laissée tenter ! Franchement ? Je ne le regrette absolument pas. La saga « Damné » est vraiment très prometteuse avec ce premier tome stupéfiant.


Nous sommes au XIIe siècle, où nous faisons la connaissance de l’enfance de Gondemar de Rossal, le héros du récit. Jeune homme maudit dès sa naissance, car il est né voilé (avec les poches des eaux qui n’ont pas été rompues lors de l’accouchement), est voué à incarner les superstitions de Rossal. Petit à petit, on suit le cheminement de sa vie, un jeune garçon martyrisé par les autres sur des superstitions. Alors, un beau jour Gondemar décide de se transformer en ce que son peuple redoutait de lui… Il devient le mal incarné, se condamnant lui-même à la déchéance de son âme.
Mais sa supériorité sur autrui ne durera pas, il se fera tuer par des bandits. Son âme est ainsi envoyée en Enfer, pourtant un ange divin vint lui donner une seconde chance de rattraper ses fautes et ses crimes. Il va devoir protéger la « Vérité ». Il ne connaît rien sur cette quête. Mais le long de son chemin, il va entrevoir les signes pour le guider dans le Sud, aux côtés des croisés envoyés par le Pape Innocent III pour tuer les Hérétiques. Mais pourquoi Dieu voudrait-il qu’il assassine des innocents ? Où se situent le bien et le mal ? La foi chrétienne de Gondemar sera remise en doute au fil de sa quête !


Avec « Damné » ne vous attendait pas à une jolie histoire romanesque que l’on pouvait découvrir au Moyen-âge comme avec les récits de Chrétien de Troyes. Non, ici l’auteur nous montre toute l’horreur des batailles, de la pauvreté et de l’asservissement des serfs à leurs seigneurs. 

Le personnage de Gondemar de Rossal est très intéressant ! Il passe par plusieurs phases : tout d’abord, c’est un enfant qui aime apprendre et découvrir. On détecte très vite une vive intelligence, il s’accoutume rapidement à son futur rôle de seigneur de Rossal. Pourtant les superstitions des serfs de la seigneurie vont littéralement le transformer en monstre. Pour avoir le respect qui lui est dû, il va faire régner la terreur en apprenant à combattre grâce à Bertrand de Montbard qui le prend sous son aile et fera de lui un homme puissant. Gondemar va devenir impitoyable, tyrannique avec ses serfs et commettre les pires atrocités. Rien d’étonnant que sa mort le conduise droit en Enfer… Pourtant, il va pouvoir se racheter auprès de Dieu en effectuant une mission en son nom. Dans cette seconde partie de l’histoire, on redécouvre la facette de bonté qu’il avait jadis durant son enfance aux côtés de son amie Pernelle.
Il y a ensuite Bertrand de Montabard, un guerrier puissant et presque invincible qui vient à Rossal pour protéger les habitants des bandits et après à Gondemar à se battre. Il sera son ange gardien, celui fera de lui un être pourtant abject. Le guerrier se rendra coupable des crimes de son protégé, car il l’a lui-même formé. Il va alors décider de le suivre à travers la France pour lui rappeler constamment les péchés qu’il a jadis commis.
Pernelle, une jeune serve pauvre et famélique qui vit à Rossal va subir un destin tragique. Malmenée par son père, puis par des bandits elle se résout à quitter le village. Elle fut la seule amie de Gondemar qui s’en est toujours voulu de ne pas avoir su la protéger. Pourtant, leur chemin va se retrouver dans un univers que Gondemar n’aurait jamais pensé. Elle devient une femme forte et bienfaitrice pour autrui.


La chose principale que j’aime avec un roman, c’est « apprendre » et « découvrir » des faits véridiques qui se sont réellement produits dans notre pays. Je ne connaissais rien sur la croisade contre les cathares ! Hervé Gagnon a su m’intéresser sur le sujet, me faire découvrir des aspects historiques intéressants ! On retrouve donc les croisés, les templiers et bien évidemment les hérétiques qu’on nomme « parfaits ». Dans « Damné », nous apprenons comment la chrétienté voulait soumettre les peuples qui ne partageaient pas leurs idéaux et l’oppression qui régnait à cause de cela. Le pape s’accordant le droit d’envoyer des nobles, des chevaliers tuer au nom de leur Dieu de pauvres innocents.
Hervé Gagnon a créé un roman sombre et très détaillé. Il n’hésite pas à mettre l’horreur de l’être humain en avant, par le meurtre, les tortures et le viol des plus faibles. Sa plume acérée nous plonge littéralement au cœur de ce récit épique, aux batailles sanglantes et fiévreuses du Moyen-âge, observant le mal dans toute sa splendeur.


Je terminerai en disant simplement que si vous aimez les romans historiques, ce livre est fait pour vous. J’ai réellement eu un gros coup de cœur pour ce premier tome, tant le suspens et l’action m’ont happé dès le premier chapitre. Si vous appréciez principalement les romans qui traitent des templiers ou des croisades, vous serez amplement satisfait de celui-ci ! Je n’ai qu’une hâte continuée à lire cette saga, le plus rapidement possible. 

Aucun texte alternatif disponible.





GLOBALE : 10 / 10
ÉCRITURE : 9 / 10
SCENARIO : 10 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 10 / 10

COUP DE CŒUR !




4 commentaires:

  1. J'ai lu l'intégralité de cette saga et en toute franchise, c'est un pur bijou.
    Vanina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas une seule seconde.
      Je pense lire très vite les prochains tomes !

      Supprimer
  2. Merci pour ces bons mots. Il n'est jamais trop tard pour découvrir un livre!
    Hervé Gagnon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Je suis heureuse d'avoir découvert votre plume. J'ai très envie de découvrir vos autres ouvrages. Notamment "Malefica" qui semble également une saga très prometteuse. Je suivrai votre actualité avec attention désormais.
      Merci à vous de m'avoir transporté dans cet univers incroyable.

      Supprimer