mardi 5 septembre 2017

Kasane , la voleuse de visage #3



 


GENRE : Manga / Seinen / Fantastique
ÉDITION : Ki-oon
NOMBRES DE PAGES : 194
PUBLIE EN : 2014 (Japon)
DATE DE L'EDITON : 26 mai 2016

LANGUE D'ORIGINE : Japonais
AUTEUR : Daruma Matsuura
TRADUCTION : Sébastien Ludmann
TITRE ORIGINAL : 累 - Kasane
PRIX : 7 € 65

 CHRONIQUE PRECEDENTE


Couverture Kasane : La voleuse de visage, tome 1  Couverture Kasane : La voleuse de visage, tome 2







" Sous les traits de Nina Tanzawa, Kasane réussit avec brio l'audition pour obtenir le premier rôle de La Mouette. Maquillage, parfum, vêtements... grâce à sa nouvelle complice, la jeune fille découvre l'art de mettre en valeur sa beauté et éblouit son entourage, au point de séduire le metteur en scène, Reita Ugo !
Hélas, il s'agit de l'amour secret de Nina, et la comédienne n'est pas décidée à se le laisser voler par celle qui lui emprunte son apparence. Elle passe à l'offensive en dérobant le rouge à lèvres de sa rivale et en menaçant de mettre fin à leur arrangement ! Mais, au cours de leur dispute, elle est terrassée par une crise de sommeil : un mois plus tard, à son réveil, elle découvre une Kasane métamorphosée, dont le talent et la notoriété ne cessent de grandir...
"






Dans ce troisième tome, Kasane subit une profonde métamorphose. Elle bascule indubitablement du côté sombre…


À la suite à une période d’endormissement plus longue, Nina reprend connaissance. Or, elle découvre avec stupeur que Kasane vient de lui voler littéralement sa vie. Changeant même son apparence habituelle, elle devient une « Nina » plus forte et sûre d’elle.
Nina commet alors l’irréparable, tandis que Kasane va devoir plus que jamais prouver à la famille de la jeune fille qu’elle est véritablement Nina Tanzawa !


Dans ce tome, je trouve que Kasane s’est transformé en une jeune femme sans compassion ni sentiment. On pourrait la comprendre par rapport à son enfance difficile et les moqueries qu’elle a subies, mais son cœur devient froid et haineux. Certes, le personnage de Nina avait quelques torts, mais avait-elle à subir le traumatisme qu’on lui inflige ? Non, évidemment.
Le désespoir de Nina nous touche, on la voit petit à petit sombrer dans la folie.
De l’autre côté, nous avons Kasane qui a retrouvé confiance en elle, mais qui oublie son véritable aspect. Kingo va tenter de lui rappeler avec une certaine violence.


Au départ, on ressentait de la sympathie pour Kasane. Dans ce tome, on comprend que ce n’est pas son apparence qui fait d’elle un monstre, mais ses actes. La jeune femme part à la dérive… N’écoutant que son propre ego, elle commence petit à petit à détruire des vies autour d’elle.


Pour conclure, je dirais simplement que ce revirement de situation est vraiment intéressant. L’ambiance se trouve ainsi sombre et pesante. Kasane n’écoute plus qu’elle-même, mais ne risque-t-elle pas de se perdre ?
 





GLOBALE : 9 / 10
DESSINS : 10 / 10
SCENARIO : 10 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 8 / 10



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire